Clan Torii

Le clan Torii (鳥居氏, Torii-shi?) était une famille de samouraïs de la période Sengoku et de l'époque d'Edo. Le clan Torii était vassal des Tokugawa. Au XVIe siècle, les membres du clan Torii étaient reconnus pour leur bravoure, principalement grâce à Torii Suneemon qui fut crucifié par le clan Takeda[1] à la bataille de Nagashino.

Mon du clan Torii.

La famille possédait le fief de Yahagi (40 000 koku) dans la province de Shimosa en 1590. Mais après l'établissement du shogunat Tokugawa, en 1606, le clan fut récompensé de sa loyauté et hérita du han de Iwakidaira dans la province de Mutsu, de 100 000 koku. En 1622, le clan se déplaça vers la province de Dewa après y avoir obtenu le han de Yamagata, de 260 000 koku. Tadatsune Torii mourut en 1636 sans héritier et la totalité des terres du clan revint au shogunat. Le frère de Tadatsune, Tadaharu Torii, obtint un fief de 30 000 koku dans la province de Shinano.

Membres notablesModifier

RéférencesModifier

  1. « Torii Suneemon », dans Wikipédia, (Torii Suneemon).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • George Sansom, A History of Japan: 1615-1867, Stanford, Californie, Stanford University Press, .
  • Stephen Turnbull, The Samurai Sourcebook, Londres, Cassell & Co., .