Ouvrir le menu principal

Claire de Charnacé

journaliste française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charnacé.
Claire de Charnacé
Marie d'Agoult, and her daughter Claire d'Agoult, by Jean-Auguste-Dominique Ingres.jpg
Claire d'Agoult (gauche), et sa mère Marie d'Agoult (par Jean-Auguste-Dominique Ingres, 1849)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
VersaillesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Tombe de Claire-Christine D'AGOULT, marquise de Charnacé, cimetière Montmartre.JPG
Tombe de Claire-Christine d'Agoult, marquise de Charnacé, au cimetière de Montmartre

Claire Christine d'Agoult, marquise de Charnacé (Paris, - Versailles, ) est une écrivain et journaliste française.

BiographieModifier

Elle est la fille de Charles Louis Constant d'Agoult (1790-1875) et de Marie d'Agoult (1806-1876, en littérature Daniel Stern). Elle se marie à Paris le [1] à Guy de Charnacé qui était devenu un habitué du salon littéraire après avoir rencontré Honoré de Balzac à Dresde dans le salon de la comtesse Hanska. D'après Charles Dupêchez, le mariage de Claire d'Agoult et Guy de Charnacé date du 28 mai 1849 (mariage civil à la mairie du Ie arrondissement ancien de Paris) et le 29 a lieu le mariage religieux à l'église de l'Assomption à Paris.

Elle collabore à plusieurs journaux et revues comme la Revue de Paris de 1856 à 1857, la Revue française, à la Revue Germanique créée par Auguste Nefftzer et Charles Dollfus[2]. Elle y donne à partir de 1858 plusieurs traductions et articles originaux. Elle participe aussi à la Revue européenne[3], à La Presse de 1836 à 1862, au Temps à partir de 1861[4], à la Gazette des Beaux-Arts[5] et à la Revue de philosophie positive[6].

 
Armes des marquis de Girard de Charnacé : Ecartelé, aux I et IV : d'azur à 3 chevrons d'or (qui est de Girard) ; aux II et III : d'azur, à 3 croisettes pattées d'or (qui est de Charnacé)

Richard Wagner épousera Cosima, demi-sœur de Claire d'Agoult.

Claire d'Agoult est inhumée au cimetière de Montmartre, 13e division, avenue de Montmorency, tombe où reposent aussi son père, le Comte Charles-Louis-Constance d'Agoult (1790-1875), son oncle, Charles-Henri de Girard de Charnacé, (1816-1898), maire d'Auvers-le-Hamon et sa sœur Louise-Marie-Thérèse d'Agoult, (1828-1834),

ŒuvresModifier

  • Du Rôle de l'anthropomorphisme dans l'art religieux, par C. de Sault (Mme de Charnacé), Paris, 1862, In-8°, 25 p., Extrait de la Revue germanique et française
  • Essais de critique d'art. Salon de 1863 par C., de Sault, Paris : [s.n.], 1864 ;
  • Un adieu, Alençon, imprimerie de Guy, 1896. In-16, 171 p.

BibliographieModifier

  • Henry Carnoy, Dictionnaire biographique international des écrivains, Paris : Imprimerie de l'armorial français, [1902]-1909.

Notes et référencesModifier

  1. Charles Dupêchez, Marie d'Agoult, Correspondance générale, Paris, Honoré Champion, , page 493
  2. Devenue ensuite Revue moderne
  3. En 1860, elle fait un article biographique sur Elizabeth Blackwell, docteur en médecine.
  4. Elle y fait les Salons de 1863 à 1866.
  5. Elle y donne une Vue générale de l'art chinois.
  6. Fondé en 1868 par Émile Littré et Grégoire Wyrouboff.