Clair de lune (Fauré)

chant de Gabriel Fauré composé en 1887 sur des paroles de Paul Verlaine

Clair de lune, Op. 46 No 2, est un chant de Gabriel Fauré composé en 1887 sur des paroles de Paul Verlaine.

Le pianiste Graham Johnson écrit que cette pièce clôt la seconde période de Fauré et ouvre sa troisième. Johnson note que le Clair de lune est « pour beaucoup de personnes la quintessence de la mélodie française[1]. »

Les paroles sont tirées du recueil Fêtes galantes (1869) de Verlaine. Ce poème n'a pas inspiré seulement Fauré mais également Claude Debussy qui les met en musique en 1881 dans Le Clair de lune[1], et plus tard Léo Ferré, dans le double album Verlaine et Rimbaud (1964).

L'arrangement de Fauré de 1887 est pour piano et voix mais il l'orchestre plus tard pour sa musique de scène Masques et Bergamasques Op. 112.

TexteModifier

Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques
Jouant du luth et dansant et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur
L'amour vainqueur et la vie opportune,
Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheur
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
Et sangloter d'extase les jets d'eau,
Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Graham Johnson (2005). Notes du CD Hyperion CDA 67334

Voir aussiModifier