Clément N'Goran

joueur de tennis ivoirien

Clément N'Goran
Carrière professionnelle
1989 – 1994
Nationalité Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Naissance (51 ans)
Taille 1,78 m (5 10)
Prise de raquette Droitier
Gains en tournois 46,321 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 252e (11/11/1991)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 311e (15/07/1991)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - - - -
Double - - - -

N'dri Clément N'Goran, né le , est un joueur de tennis professionnel ivoirien. Il devient le 4 juillet 1988 le premier joueur de son pays à être classé à l'ATP. En 1986, il fait partie de la première équipe de Côte d'Ivoire de Coupe Davis dont il fut le leader pendant 7 ans. Il a joué 43 matchs dans la compétition jusqu'en 1997 avec un bilan de 31 victoires pour 12 défaites.

Issu d'une famille nombreuse, son frère Yves a été membre de l'équipe de Coupe Davis tandis que son autre frère Claude a été professionnel dans les années 1990.

CarrièreModifier

Clément N'Goran a été sacré champion d'Afrique cadet en 1984 et junior en 1987, année où il atteint les demi-finales de l'Orange Bowl.

Il est le troisième joueur ayant réussi à gagner les quatre semaines d'un tournoi satellite (en Malaisie en 1990). Sur le circuit Challenger, il atteint trois quart de finale en simple et une finale en double (à Lagos en 1991).

En 1991, Clément atteint le deuxième tour de la Classic d'Indianapolis après un succès sur Kelly Evernden (120e mondial). Dans les tournois du Grand Chelem, il perd à deux reprises au dernier tour des qualifications (à l'Open d'Australie 1992 et à Wimbledon 1993).

Il participe aux Jeux olympiques de Séoul en 1988 où, issu des qualifications, il échoue au premier tour face au Britannique Andrew Castle malgré le gain des deux premières manches (6-79, 3-6, 6-2, 7-63, 7-5). En 1992, il remporte le tournoi qualificatif des Jeux de Barcelone disputé à Casablanca en simple comme en double mais déclare forfait pour l'épreuve finale. Il est remplacé par Younès El Aynaoui. Enfin, à Atlanta, il atteint le deuxième tour du tournoi de double, disputé avec son frère Claude grâce à une invitation[1].

Toujours actif dans les tournois français après l'arrêt de sa carrière, il parvient à se qualifier au Grand Prix de Toulouse en 1995 et s'incline au premier tour contre Richey Reneberg. En 1997, toujours à Toulouse, il est quart de finaliste en double avec Lionel Barthez. Installé en France depuis de nombreuses années, il a été trois fois vice-champion de France interclubs avec le Stade toulousain.

Il a par la suite travaillé pour la Fédération internationale de tennis, la Confédération Africaine de tennis et a été entraîneur en Floride[2]. Il est le fondateur de N'Goran Tennis Concept, société qui a pour but de promouvoir le tennis en Côte d'Ivoire.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier