Ouvrir le menu principal
Vue de la cité depuis le boulevard de Beaublanc.
Les bains-douches.

La cité de Beaublanc est une cité ouvrière située à Limoges, dans le département français de la Haute-Vienne. Construite entre 1921 et 1923 par Roger Gonthier, et ouverte en 1924, elle se compose de 202 logements de deux à quatre pièces répartis dans une vingtaine de pavillons habillés de pierre de taille, entourés de grandes parcelles enherbées et disposant d'équipements collectifs (lavoirs et bains-douches)[1]. Elle répond aux principes de la cité-jardin. Elle fait face au stade municipal de Beaublanc.

Quelques années avant l'édification de la Cité des Coutures, il s'agit de la première réalisation de l'Office d'habitations à bon marché de Limoges, créé après la Première Guerre mondiale et dirigé par le conseiller municipal Victor Thuillat, et du premier projet de cité-jardin achevé à Limoges. L'ouverture de la cité suscite un engouement de la population ouvrière, si bien qu'un tirage au sort est nécessaire pour désigner les nouveaux occupants[2].

La cité fait l'objet d'un projet de labellisation « Patrimoine du XXe siècle »[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Présentation historique », sur limogeshabitat.fr (consulté le 24 février 2017).
  2. Dominique Danthieux, Le département rouge : république, socialisme et communisme en Haute-Vienne (1895-1940), PULIM, Limoges, 2005, p. 302.
  3. Mireille Della Giacomo, « Offres de stage proposées par Limoges Habitat », sur iupmpvpr.canalblog.com, (consulté le 24 février 2017).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :