Cissoïde


La cissoïde ou (courbe) cissoïdale de deux courbes (C1) et (C2) par rapport à un point fixe O est le lieu géométrique des points P tels que :

où P1 est un point de (C1) et P2 un point de (C2), P1 et P2 étant alignés avec O.

La cissoïde peut aussi être vue comme la courbe médiane de pôle O des courbes C'1 et C'2, images de C1 et C2 par une homothétie de centre O et de rapport 2.

Elle est parfois définie comme l'ensemble des points P tels que :

où P1 est un point de (C1) et P2 un point de (C2), P1 et P2 étant alignés avec O. Cette définition est équivalente à la première, à condition de remplacer C1 par sa symétrique par rapport à O.

Étymologie et histoireModifier

Le terme cissoïde provient du grec kissos lierre et eidos forme. En effet, la cissoïde de Dioclès rappelle la forme d'une feuille de lierre.

Définition mathématiqueModifier

L'équation polaire de la cissoïde de pôle O des courbes   et   est donné par:

 

Une cissoïde peut aussi être décrite comme la différence au lieu de la somme de 2 courbes.

PropriétésModifier

  • Si (C1) est un cercle, O un point du cercle et (C2) la tangente au cercle en un point diamétralement opposé à O, la cissoïde porte le nom de cissoïde droite ou cissoïde de Dioclès
  • Si (C1) et (C2) sont deux droites parallèles, la cissoïdale est aussi une droite parallèle.
  • Si (C1) et (C2) sont deux droites sécantes, la cissoïdale est une hyperbole passant par O, d'asymptotes C1 et C2.
  • Si (C2) est un cercle et que le point fixe O est le centre de ce cercle, la cissoïdale est une conchoïde de la courbe (C1).
  • Si (C1) est une conique, (C2) est une droite, et que le point fixe O est sur la conique, on obtient une cissoïde de Zahradnik.
  • Si (C1) et (C2) sont des cercles et le point fixe O est sur l'un des cercles, on obtient une quartique bicirculaire rationnelle.

Liens externesModifier