Ouvrir le menu principal
Norwayfilm.png
Munken Kino à Larvik : fresques
Munken Kino : l'écran
Munken Kino : blason au-dessus de la porte

Moins connu à l’étranger que le théâtre de son pays (Ibsen, Jon Fosse, Arne Lygre), le cinéma norvégien est longtemps resté centré sur le marché intérieur, alors que ses voisins immédiats, le cinéma danois et le cinéma suédois, voyaient très tôt leurs longs métrages appréciés hors de leurs frontières.

La situation en Norvège a changé au cours de ces dernières années, plusieurs films ont été nominés ou récompensés lors des grands festivals et en 2006 la production nationale a battu des records avec la sortie de 21 longs métrages (la moyenne est plutôt comprise entre 12 et 20)[1].

Les films pour enfants et les documentaires font partie des spécialités du pays.

Histoire du cinéma norvégienModifier

Le cinéma d'animation (longs métrages)Modifier

Personnalités du cinéma norvégienModifier

Filmographie sélectiveModifier

  • 1911 : La Malédiction de la pauvreté (Fattigdommens forbandelse)
  • 1922 : Pan
  • 1926 : Les Fiancés de Glomdal
  • 1927 : Madame visite Oslo
  • 1931 : Le Grand Baptême (Den store barnedåpen)
  • 1940 : Aïtanga, la femme aux aigles (Bastard)
  • 1946 : Le Voyageur pour l’Angleterre
  • 1948 : La Bataille de l’eau lourde
  • 1951 : Atterrissage forcé
  • 1957 : Le Rescapé (Ni liv)
  • 1959 : La Chasse (Jakten); L’Indocile (Ung flukt)
  • 1967 : Vie (Liv)
  • 1967 : An-Magritt
  • 1970 : Exit
  • 1971 : Le Viol (Voldtekt)
  • 1972 : Objection (Motforestilling)
  • 1974 : Grève ! (Streik !)
  • 1975-1985-1996 : Trilogie Épouses : Wives (Hustruer) / Hustruer - ti år etter / Hustruer III
  • 1977 : La Majorité silencieuse (Det tause flertall)
  • 1981 : La Petite Ida ; La Trahison
  • 1985 : La Ceinture d'Orion (Orions belte) ; Lumières du Nord
  • 1987 : Le Palais de glace ; Le Passeur (Veiviseren)
  • 1989 : Vagabonds (Landstrykere) ; Le Vieil Homme et l’amour (En håndfull tid)
  • 1992 : Rebelles sans cause (Svarte pantere)
  • 1993 : Au-delà du ciel (Høyere enn himmelen) ; Stella Polaris ; Le Télégraphiste (Telegrafisten)
  • 1994 : Croix de bois, croix de fer (Ti kniver i hjertet) ; Eggs ; La Folle Equipée de la cigogne (Over stork og stein) ; Le Songe (Drømspel)
  • 1996 : L'Envers du dimanche (Søndagsengler) ; Zéro Kelvin (Kjærlighetens kjøtere)
  • 1997 : Insomnia ; Junk Mail - Le Messager (Budbringeren)
  • 2000 : Infidèle (Troløs)
  • 2001 : Cody Bank : agent secret ; Le Désespoir en chantant (Heftig og begeistret, documentaire) ; Divine, mais dangereuse ; Elling ; Prozac Nation
  • 2002 : Tout sur mon père (Alt om min far)
  • 2003 : Kitchen Stories (Salmer fra kjøkkenet)
  • 2004 : Beautiful Country ; Crazy in Love (Mozart and the Whale)
  • 2005 : Factotum
  • 2006 : Norway of Life (Den brysomme Mann)
  • 2007 : Tatt av kvinnen
  • 2007 : Bitre Blomster
  • 2010 : Les Révoltés de l'île du Diable
  • 2011 : Oslo, 31 août (Oslo, 31. august)

Économie du cinéma norvégienModifier

 
Cinéma Saga à Oslo

InstitutionsModifier

  • Norsk filminstitutt
  • Fonds norvégien pour le cinéma
  • Développement cinématographique norvégien
  • Fonds de l’audiovisuel
  • Centres cinématographiques régionaux
  • Commission cinématographique norvégienne
  • Den norske filmskolen : école de cinéma fondée à Lillehammer en 1997
  • Western Norway Film Commission : La Commission Cinématographique de la Norvège de l’Ouest

Festivals de cinémaModifier

Revues de cinémaModifier

  • Film Forum
  • Filmklubbnytt
  • Film & Kino (fondée en 1930, elle s’appelait d’abord Norsk Filmblad)
  • Filmtidsskriftet Z
  • Media i skolen (fondée en 1993)
  • Rush print

Voir aussiModifier

NotesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Collectif, Norwegian Feature Films 1975-1992, Norsk Filminstitutt, 1992
  • (en) Collectif annuel, Norwegian Films, Norsk Filminstitutt, depuis 1978
  • (fr) Petter Stensby, « Cinéma muet norvégien : le début », 1895 n° 11, décembre 1991, p. 79
  • (fr) Gunnar Iversen, « Cinéma muet norvégien : l'époque pionnière », 1895, n° 11, décembre 1991, p. 85
  • (fr) Anne-Marie Myrstad, « Cinéma muet norvégien : courte introduction au cinéma norvégien des années vingt », 1895 n° 11, décembre 1991, p. 88
  • (fr) Georges Gaspard, article dans Cinéma n° 173, février 1973, p. 67
  • (fr) Iving Semmingsen, « "Ciné-cars" et "ciné-bateaux" en Norvège », Image et Son – La Revue du Cinéma n° 105, octobre 1957, p. 15
  • (no) Leif-Erik Bech, Norsk Filmografi 1908-1979 + complément 1980-1987/88, Norsk Filminstitutt, 1987
  • (no) Thrine Voss, Norsk filmbibliografi : fortegnelse over norsk filmlitteratur 1911-1974, Norsk Filminstitutt, 1975
  • (no) Norske barnefilmer (Norwegian children's films, Films norvégiens pour l'enfance et la jeunesse), 1992
  • (no) Ad Notam Gyldendal, Filmen i Norge : norske kinofilmer gjennom 100 år, 1995

Articles connexesModifier

Liens externesModifier