Cigeľka

commune de Slovaquie

Cigeľka
Cigeľka
Église Saint-Côme-et-Saint-Damien (1816).
Administration
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Prešov
District Bardejov
Statut Village
Starosta (maire) Ľudovít Kravec (MOST - HÍD, SMER-SD, SNS)
mandat : 2018-2022
Code postal 086 02
Plaque
minéralogique
BJ
Code LAU 2 519111
Démographie
Population 590 hab. (31 déc. 2018)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 28″ nord, 21° 08′ 00″ est
Altitude 508 m
Superficie 1 598,443 2 ha = 15,984 432 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Région de Prešov
Voir sur la carte administrative de la Région de Prešov
City locator 15.svg
Cigeľka
Géolocalisation sur la carte : Région de Prešov
Voir sur la carte topographique de la Région de Prešov
City locator 15.svg
Cigeľka
Géolocalisation sur la carte : Slovaquie
Voir sur la carte administrative de Slovaquie
City locator 15.svg
Cigeľka
Géolocalisation sur la carte : Slovaquie
Voir sur la carte topographique de Slovaquie
City locator 15.svg
Cigeľka
Liens
Site web http://www.obeccigelka.sk
Sources
« Résultat des élections »
« Statistique de population »
http://www.e-obce.sk [1]
http://www.statistics.sk [2]

Cigeľka (précédemment Cigelka), en ruthène Цигелка, est un village du district de Bardejov, en Slovaquie orientale. La population est composée de Slovaques, Ruthènes et Roms. Il est situé dans la vallée du ruisseau Oľchovec sous de la montagne Busov (altitude: 1002 mètres), près de la frontière slovaquo-polonaise. On y trouve une église catholique byzantine dédiée aux saints Côme et Damien de 1816, relevant de l'Église grecque-catholique ruthène, dans laquelle Pavol-Peter Gojdič, futur évêque de Prešov, a tenu sa première messe.

HistoireModifier

La première mention écrite du village date de 1414 : la région appartenait alors au Royaume de Hongrie, dans le comté de Sáros. Au XIXe siècle, le village a été touché par l'émigration vers l'Amérique du Nord pour des raisons économiques. En 1918 la région est devenue tchécoslovaque. En 1945 arrive l'Armée rouge soviétique et en 1947, la population ruthène, à l'instigation des autorités soviétiques, se déclare ukrainienne (en particulier le village Chomat, le nom actuel Zelenyj Haj – Зелений Гай) ; à l'aube du XXIe siècle, la majorité redevient slovaque.

Le village dispose d'un mémorial pour les victimes de la Seconde Guerre mondiale de Cigeľka : sept jeunes garçons slovaques ont été envoyés pour combattre contre l'Armée rouge dans les rangs des troupes slovaques et ont trouvé la mort, 17 juifs et un nombre indéterminé de roms sont morts après avoir été déportés par les nazis[3]. Le Mémorial a été inauguré en octobre 1989. Son auteur est le peintre Nicolas Lovacký.

Eau minéraleModifier

Cigeľka est également le nom d'une eau minérale. Durant la première république tchécoslovaque, on y trouvait des sources d'eau minérales et thermales. L'almanach thermal de la République tchécoslovaque de 1949 note que l'eau de Cigeľka est recommandée pour le traitement des maladies gastriques, les maladies des voies respiratoires supérieures, le cœur et les vaisseaux sanguins, et les maladies de la peau. À l'heure actuelle, le village n'a pas de statut de station thermale.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier