Christophe Granger

historien français

Christophe Granger est un historien français, lauréat du Prix Femina Essai en 2020.

BiographieModifier

Spécialiste d’histoire culturelle, il a travaillé sur les usages sociaux du temps dès sa maîtrise d'histoire consacrée en 1998 aux "vacances et congés payés dans la presse orléanaise", sous la direction de Jean-Louis Robert à l'Université d'Orléans[1]. Travaillant ensuite à une thèse sur "Les plaisirs de l'été. Temps des vacances et société en France (1900-1975)"[2] , il a fait peu à peu évoluer son travail vers une histoire du corps et des sensibilités[3],[4]. Docteur en histoire contemporaine de l'Université de Bretagne-Occidentale en 2018, il a soutenu sous la direction de Laurent Le Gall une thèse intitulée "L'ordre des corps. Éléments pour une sociologie historique des formes corporelles de la vie collective : l’exemple des corps d’été, 20e-21e siècles"[5].

D'abord allocataire de recherche et moniteur en histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, chercheur associé au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains, élu au conseil scientifique de ce laboratoire de 2006 à 2010[6], il a enseigné dans plusieurs universités, notamment comme attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'Université du Maine[7] et à l'Université de Strasbourg 2 Marc Bloch[8], et comme chargé d'enseignement à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines[9], dans un contexte de précarité[10] auquel il a d'ailleurs consacré un livre en 2015 : La Destruction de l'université française.

Il est maître de conférences à la Faculté des sciences et du sport de l'Université Paris-Saclay depuis 2019[11].

Il est actuellement corédacteur en chef de 20&21. Revue d'histoire, cofondateur de la revue Sensibilités. Histoire, critique et sciences sociales, et dirige par ailleurs la collection "Le mot est faible" aux éditions Anamosa[12].

En 2020, il reçoit le Prix Femina Essai pour son livre Joseph Kabris ou les possibilités d'une vie, 1780-1822 publié chez Anamosa[13], ouvrage tiré de son dossier d'habilitation à diriger des recherches soutenu en septembre 2020 à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne[14].

PublicationsModifier

  • Joseph Kabris ou les possibilités d'une vie (1780-1822), Paris, Anamosa, 2020.
  • La Saison des apparences. Naissance des corps d’été, Paris, Anamosa, 2017.
  • La Destruction de l’université française, Paris, La Fabrique, 2015.
  • Le Vase de Soissons n’existe pas et autres vérités cruelles de l'histoire, Paris, Autrement, 2013 (avec Victoria Vanneau).
  • À quoi pensent les historiens ? Faire de l’histoire au 21e siècle, Paris, Autrement, 2013 (direction)
  • L’Ennui. Histoire d’un état d’âme, 19e-20e siècles, Paris, Publications de la Sorbonne, 2012 (codirection avec Pascale Goetschel, Nathalie Richard et Sylvain Venayre)
  • Histoire par corps. Chair posture charisme, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2012 (direction).
  • Les Corps d’été. Naissance d’une variation saisonnière, Paris, Autrement, 2009.

RéférencesModifier

  1. « Un air d'été : vacances et congés payés dans la presse orléanaise / Christophe Granger ; sous la direction de Jean-Louis Robert - Sudoc », sur www.sudoc.fr (consulté le )
  2. « Biographie de l'auteur », sur Cairn, (consulté le )
  3. « Christophe Granger : “Sous ses airs libres, la parenthèse estivale est normative et culpabilisante” », sur Télérama (consulté le )
  4. « La saison des apparences, le livre pour bronzer utile », sur LExpress.fr, (consulté le )
  5. « n°166 décembre 2018 - Association pour le Développement de l'Histoire Culturelle - ADHC », sur www.adhc.asso.fr (consulté le )
  6. « Granger Christophe », sur Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (CHS) (consulté le )
  7. « Ban Public - Le portail d'information sur les prisons », sur prison.eu.org (consulté le )
  8. « Auteur: Christophe Granger », sur Espacestemps.net (consulté le )
  9. « Notice Auteur », sur Vingtième Siècle. Revue d'histoire, (consulté le )
  10. « Notice Auteur », sur Sociétés et Représentations, (consulté le )
  11. « Nomination des maîtres de conférences au cours de l'année universitaire 2019-2020 », sur Galaxie, (consulté le )
  12. « Christophe Granger, Prix Femina 2020 dans la catégorie essai », sur Université Paris-Saclay, (consulté le )
  13. « Christophe Granger, Prix Femina Essai », sur www.lhistoire.fr (consulté le )
  14. « n°184 octobre 2020 - Association pour le Développement de l'Histoire Culturelle - ADHC », sur www.adhc.asso.fr (consulté le )

Liens externesModifier