Chef de l'opposition parlementaire (Afrique du Sud)

Le chef de l'opposition parlementaire (Leader of the opposition) est le titre conféré dans la chambre basse du Parlement d’Afrique du Sud au président du plus grand groupe parlementaire ne faisant pas partie de la majorité gouvernementale. De 1910 à 1994, la chambre concernée était la Chambre de l'Assemblée puis depuis 1994 l'Assemblée nationale. Il est le chef de l'opposition parlementaire et son porte-parole principal face au gouvernement. Il lui revient de rendre crédible son parti politique comme force de gouvernement alternatif envisageable. Jusqu'en 2007, le chef de l'opposition parlementaire était généralement le chef du principal parti d'opposition mais rien n'oblige constitutionnellement à ce que ce soit le cas. De 2007 à 2015, le chef national du principal parti d'opposition n'était pas le chef de son groupe parlementaire.

Depuis le , le chef de l'opposition à l'Assemblée nationale est John Steenhuisen (Alliance démocratique).

Il est arrivé que le poste soit officiellement vacant mais uniquement quand le plus important parti d'opposition ne détenait pas au moins 10 sièges de parlementaire ou si l'opposition était trop éparse entre divers mouvements politiques d'importances équivalentes. Ce fut le cas notamment entre la formation de la coalition du gouvernement Hertzog en 1933 et la scission opérée au sein du parti national en 1934. Ce fut encore le cas de 1994 à 1996 quand l'Afrique du Sud fut gouverné par un gouvernement d'unité nationale. De facto, le rôle était cependant rempli par le chef du parti d'opposition le plus important, même si celui-ci ne comptait que quelques députés.

La première définition juridique du chef de l'opposition parlementaire a été donnée par l'article 56 du South Africa Act en 1909, modifié par l'article 1 (b) de l'amendement Act de 1946.

Liste des chefs de l'opposition parlementaire en Afrique du SudModifier

Nom Affiliation politique Durée
1 Leander Starr Jameson   Parti unioniste 1910 - 1912
2 Sir Thomas William Smartt   Parti unioniste 1912 - 1920
3 James B. Hertzog   Parti national 1920-1924
4 Jan Smuts   Parti sud-africain 1924 - 1933
Walter Madeley (de facto)   parti travailliste 1933-1934
5 Daniel François Malan   Parti national purifié 1934-1940
6 James B. Hertzog   Parti national réunifié 1940
7 Daniel François Malan   Parti national réunifié 1940-1948
8 Jan Smuts   Parti uni 1948 - 1950
9 Jacobus Gideon Nel Strauss   Parti uni 1950 - 1956
10 Sir de Villiers Graaff   Parti uni 1956-1977
11 Radclyffe Cadman   Nouvelle République 1977
12 Colin Wells Eglin   Parti progressiste fédéral 1977-1979
13 Frederik van Zyl Slabbert   Parti progressiste fédéral 1979-1986
14 Colin Wells Eglin   Parti progressiste fédéral 1986-1987
15 Andries Treurnicht   Parti conservateur 1987-1993
16 Ferdinand Hartzenberg   Parti conservateur 1993-1994
Constand Viljoen (de facto) Front de la liberté 1994-1996
17 Frederik de Klerk   Parti national 1996-1997
18 Marthinus van Schalkwyk   Nouveau Parti national 1997-1999
19 Tony Leon   Parti Démocratique/Alliance démocratique (2000) 1999-2007
20 Sandra Botha Alliance démocratique 2007-2009
21 Athol Trollip   Alliance démocratique 2009-2011
22 Lindiwe Mazibuko   Alliance démocratique -
23 Mmusi Maimane   Alliance démocratique -
Annelie Lotriet (interim)   Alliance démocratique -
24 John Steenhuisen   Alliance démocratique -

RéférencesModifier

  • The South African Constitution, par H.J. May (3e édition 1955, Juta & Co)
  • Keesing's Contemporary Archives, divers volumes
  • Smuts: A Reappraisal, Bernard Friedman (George, Allen & Unwin 1975) (ISBN 9780949997241)
  • South Africa 1982 Official Yearbook of the Republic of South Africa, Chris van Rensburg Publications