Charles Scribner I

éditeur américain

Charles Scribner I, né le et mort le , New-Yorkais, avec Isaac D. Baker (1819-1850), il fonde une maison d'édition qui allait devenir les éditions Scribner.

Charles Scribner I
Scribner's magazine (1887) (14595394149).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
LucerneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Fratrie
Matilda Scribner (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Arthur Hawley Scribner (en)
John Blair Scribner (en)
Charles Scribner II (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour

BiographieModifier

Scribner naît à New York de Uriah Rogers Scribner et de Betsey Hawley. Il fréquente l'école Lawrenceville de 1834 à 1837[1]. Après une année d'études à l'université de New York[2], il entre à l'université de Princeton et obtient son diplôme avec la classe de 1840[3]. Il commence à étudier le droit, mais est contraint par des problèmes de santé de faire un voyage en Europe

Après son retour d'Europe, Scribner devient en 1846 le partenaire plus jeune de Baker en formant un nouveau type de maison d'édition sous le nom de Baker and Scribner. Contrairement aux maisons traditionnelles, qui étaient généralement le produit de la croissance des imprimeries ou des vendeurs de livres, les leurs n'existeraient qu'en tant qu'éditeurs. Cela a eu une influence sur le caractère de ses publications, qui se limitaient principalement aux œuvres d'auteurs contemporains. Il publie également des livres de philosophie presbytérienne. Avec la mort de Baker en 1850, Scribner prend le contrôle de l'entreprise, la renommant Charles Scribner, puis Charles Scribner and Company. Avec Charles Welford (décédé en mai 1885), il forme en 1857 la maison de Scribner et Welford pour l'importation de livres étrangers

En 1865, Charles Scribner and Co. se lance dans l'édition de magazines avec Hours at Home, un magazine mensuel. En 1870, ce magazine est fusionné dans Scribner's Monthly sous la direction de Josias, G. Hollande, et publié par une société distincte, Scribner et Co., avec le Dr Holland et Roswell Smith en tant que co-propriétaires. Au décès de M. Scribner, l'année suivante, l'entreprise de Charles Scribner and Co. est réorganisée en Scribner, Armstrong, and Co., les associés étant John Blair Scribner, Andrew C. Armstrong et Edward Seymour, et en 1877, la maison d'édition déménage au 743 Broadway. M. Seymour meurt le 28 avril 1877, et en 1878, lorsque M. Armstrong prend sa retraite, la raison sociale est changée pour les éditions Scribner, sous laquelle l'entreprise est menée après 1879 par Charles Scribner et Arthur H. Scribner, jeunes frères de John Blair

L'aîné Charles Scribner épouse Emma Elizabeth Blair (1827-1869), fille du magnat John Insley Blair, en 1846. Il meurt de la typhoïde le 26 août 1871 lors d'un voyage à Lucerne en Suisse[4]. Il est inhumé dans la concession familiale au cimetière Woodlawn, dans le Bronx à New York.

RéférencesModifier

  1. « NOTABLE ALUMNI », The Lawrenceville School (consulté le 16 octobre 2014)
  2.   « Scribner, Charles », dans J. G. Wilson, J. Fiske, Appletons' Cyclopædia of American Biography, New York, D. Appleton,
  3. « Archives of Charles Scribner's Sons », Princeton University (consulté le 25 juillet 2008) : « Charles Scribner, 1821–1871 (Princeton Class of 1840), Charles Scribner, 1854–1930 (Princeton Class of 1875), Arthur Hawley Scribner, 1859–1932 (Princeton Class of 1881), Charles Scribner, 1890–1952 (Princeton Class of 1913), Charles Scribner, 1921–1995 (Princeton Class of 1943), Charles Scribner, 1951– (Princeton Class of 1973) »
  4. « Charles Scribner », The New York Times,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le 24 juillet 2008) :

    « The sad news was received on Saturday evening of the death from fever on that day at Lucerne, Switzerland, of Mr. Charles Scribner, head of the eminent publishing house Charles Scribner & Company... »

Liens externesModifier

Modèle:Commons category online