Ouvrir le menu principal

Charles Normand (historien)

architecte, historien de l’art et du patrimoine parisien, et archéologue français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles Normand (homonymie) et Normand (homonymie).
Charles Normand
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Paris
Sépulture
Nom de naissance
Charles-Nicolas NormandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Architecte
Historien de l'art
Président de la Société des amis des monuments parisiens
Père
Mère
Franziska Catherine Hélène Reinganum
Fratrie
Paul Normand
Père-Lachaise - Division 58 - Normand 03.jpg
Vue de la sépulture.

Charles Nicolas Normand, est un architecte, historien de l'art et du patrimoine parisien, et archéologue français, né à Paris le , et mort à Paris le (à 75 ans).

Sommaire

BiographieModifier

Il a fait ses études à école des beaux-arts de Paris entre 1877 et 1883, élève Adolphe-François Marie Jaÿ.

Il a fondé la Société des amis des monuments parisiens et directeur de son bulletin entre 1884 et 1901. Il fonde en 1887 la revue L'Ami des monuments, qui devient en 1890 L'Ami des monuments et des arts jusqu'en 1913.

Il a fait plusieurs voyages entre 1888 et 1890 en Grèce, à Épidaure, Métaponte et Athènes lui permettant de publier des études sur Métaponte, le Parthenon inconnu et l'Acropole avant sa destruction par les Perses avec essai de restitution de l'Acropole archaïque d'Athènes d'après les résultats des fouilles

Depuis sa création en 1897, il est membre de la Commission du Vieux Paris, jusqu'en 1917.

Il est secrétaire général du Comité d'organisation du Congrès international pour la protection des monuments et des œuvres d'art de Paris, en 1889. Il participe au premier Congrès international d'art public à Bruxelles, en 1898.

Dans le cadre du deuxième Congrès international d'art public de Paris, en 1900, il est directeur de l'exposition municipale de maquettes « Paris – Parallèle ancien et moderne » de la Ville de Paris.

Il représente la Ville de Paris au Congrès international d'archéologie d'Athènes, en 1905, et il participe au troisième Congrès international d'art public à Liège.

Il collabore en 1907 de l'Institut international d'art public. Il fait des fouilles à Alise-Sainte-Reine entre 1907-1908.

En 1909, il a créé un musée du « Contre-Vandalisme » dans l'hôtel de Sully.

Entre 1911 et 1914, il est membre de la Commission des perspectives monumentales de l'État crée en 1909 auprès du sous-secrétariat d'État aux beaux-arts.

Il a été membre de nombreuses commissions. Par ses nombreuses publications, il a été une personnalité parisienne du patrimoine monumental et a lutté pour sa sauvegarde et contre le vandalisme.

Il meurt le 24 avril 1934 à Paris et est enterré au cimetière du Père-Lachaise (58e division).

FamilleModifier

Charles Normand est le fils aîné d'Alfred-Nicolas Normand (1822-1909), architecte à Paris, et de Franziska Catherine Hélène Reinganum, et le frère de Paul Louis Robert Nicolas Normand (1861-1945) architecte).

PublicationsModifier

Dans L'Ami des monuments et arts parisiens et françaisModifier

Directeur de cette revue, il y a publié de nombreux articles :

  • Le Château-Neuf détruit de Saint-Germain-en-Laye, p. 39-67, 73-92, 95, 105-112, 197-198, 307-325, 405, dans L'Ami des monuments et arts parisiens et français, 1895, tome 9 (lire en ligne), p. 168-174, 341-354, 1896, tome 10 (lire en ligne), p. 7, 86-122, 1898, tome 11 (lire en ligne), p. 256, 374-375, 1901, tome 15 (lire en ligne)
  • L'église inconnue de la Madeleine. Un dessin inédit de Contant d'Ivry, p. 67-69, dans L'Ami des monuments et arts parisiens et français, 1901, tome 15 (lire en ligne)
  • Plan des ouvrages d'investissement autour de l'oppidum gaulois d'Alésia d'après le plan de Napoléon III, p. 310-311, , dans L'Ami des monuments et arts parisiens et français, 1907, tome 21 (lire en ligne)

AnnexesModifier