Charles-Édouard Bouée

personnalité du monde des affaires

Charles-Édouard Bouée, né le , est un homme d'affaires français. Il a été président-directeur général du cabinet de conseil Roland Berger du au [1],[2],[3].

Charles-Édouard Bouée
Image dans Infobox.
Fonction
Président-directeur général (en)
Roland Berger
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Roland Berger ( - ), Augustus Intelligence (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

ÉtudesModifier

Il obtient son baccalauréat au lycée Saint-Louis-de-Gonzague, à Paris, puis étudie en classes préparatoires au lycée privé Sainte-Geneviève de Versailles[4],[5][source insuffisante]. Il est diplômé de l'École centrale Paris (promotion 1991), diplômé en droit de l'université Paris-Sud, et titulaire d'un MBA de la Harvard Business School (promotion 1995)[6].

CarrièreModifier

Charles-Édouard Bouée commence sa carrière en fusion-acquisition à la Société générale à Paris puis à Londres. Il travaille ensuite de 1994 à 1997 chez Booz Allen et Hamilton en tant qu'associé. De 1997 à 2001 il rejoint le cabinet de conseil américain A.T. Kearney où il est Vice-Président pendant quatre ans.

Il rejoint Roland Berger en 2001[7], en tant que Senior Partner au bureau de Paris, où il dirige les centres de compétences « Services financiers » et « Energie »[2]. Il est à partir de 2006, responsable des activités du groupe en Chine, puis en 2009, il est nommé président Asie du groupe. Il devient membre du comité exécutif de Roland Berger en 2010 où il prend la responsabilité de la France, de la Belgique, de l’Italie, de l’Espagne et du Maroc. En juillet 2013, il est nommé Chief Operating Officier (COO) (directeur des opérations), puis en juin 2014 est élu CEO (président-directeur général) du groupe[1].

Charles-Édouard Bouée est engagé au sein de différentes organisations professionnelles et de la société civile aussi bien en Europe qu’en Chine ou aux États-Unis, par exemple en tant que membre de l'Alumni Board de la Harvard Business School depuis septembre 2015[source insuffisante][5], ainsi que de l'Advisory Council de la Cheung Kong Graduate School of Business (CKGSB). Il est membre, depuis avril 2017, du conseil consultatif de la Fondation BMW "Refocusing Europe"[8].

Charles-Édouard Bouée est titulaire d’une « carte verte » chinoise[9] et a reçu en 2012, des mains du maire de Shanghai, le « Magnolia d'or »[10].

En juin 2018, il est réélu à la tête de Roland Berger par ses associés pour un mandat de 4 ans[11]. Il démissionne de son poste le 7 juin 2019[3].

DécorationModifier

PublicationsModifier

  • China's Management Revolution – Spirit, Land, Energy, Éditions Palgrave Macmillan , 2011[13]
  • Light Footprint Management: Leadership in Times of Change , Éditions Bloomsbury , 2013[14] est un guide à l'attention des dirigeants d’entreprise pour relever les défis toujours croissants d’un monde de plus en plus incertain, en matière d'économie comme de géopolitique.
  • Comment la Chine a changé le monde, Éditions Dialogues, 2013[15]
  • Confucius et les automates, Grasset, 2014[16]
  • La chute de l'Empire humain: Mémoires d'un robot, Grasset, 2017[17]

Notes et référencesModifier

  1. a et b Roland Berger, « Charles Edouard Bouée | L'Equipe de management | Bureau de Paris | Roland Berger », sur www.rolandberger.fr, https://plus.google.com/104401347928176308599 (consulté le 15 décembre 2015)
  2. a et b « CHARLES-EDOUARD BOUÉE », sur /www.rolandberger.com/fr/ (consulté le 9 juin 2017)
  3. a et b « Charles-Édouard Bouée : récit d’une démission surprise », sur Consultor/,
  4. « Charles-Edouard Bouée, un Français dans le temple du conseil allemand », sur lesechos.fr (consulté le 15 décembre 2015)
  5. a et b « Charles-Edouard Bouée | LinkedIn », sur www.linkedin.com (consulté le 15 décembre 2015)
  6. « Charles-Edouard Bouée prend la direction générale de Roland Berger », sur L'Opinion (consulté le 15 décembre 2015)
  7. (en) Roland Berger, « Charles-Edouard Bouée | Our experts | Expertise | Roland Berger », sur www.rolandberger.com, https://plus.google.com/104401347928176308599 (consulté le 15 décembre 2015)
  8. « Profil Linkedin Charles-Edouard Bouée », sur Linkedin.com, (consulté le 23 octobre 2017)
  9. « La transformation commence par la prise de conscience », sur business.lesechos.fr, (consulté le 7 juin 2017)
  10. « CHARLES-EDOUARD BOUEE », sur francechinafoundation.org (consulté le 9 juin 2017)
  11. « Charles-Édouard Bouée transforme l'essai chez l'allemand Roland Berger », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  12. « Charles-Edouard Bouée (Roland Berger) fait chevalier », sur www.consultor.fr, (consulté le 9 juin 2017)
  13. (en) Charles Édouard Bouée, China's Management Revolution – Spirit, Land, Energy, Palgrave Macmillan, , 216 p. (ISBN 978-0-230-28545-3, lire en ligne)
  14. (en) CHARLES-EDOUARD BOUEE, Light Footprint Management : Leadership in Times of Change, Bloomsbury, , 208 p. (ISBN 978-1-4729-0005-0, lire en ligne)
  15. Charles-Edouard Bouée, Comment la Chine change le monde, Brest, Dialogues.fr, 216 p. (ISBN 978-2-918135-77-7, lire en ligne)
  16. François Roche et Charles-Edouard Bouée, Confucius et les automates : essai, Paris, Grasset, , 220 p. (ISBN 978-2-246-85162-2, lire en ligne)
  17. Charles-Edouard Bouée et François Roche, La chute de l'Empire humain : Mémoires d'un robot, Paris, Grasset, , 208 p. (ISBN 978-2-246-86013-6, lire en ligne)