Championnat de Tunisie masculin de handball 1964-1965

compétition de handball
Division nationale 1964-1965
Généralités
Sport HandballVoir et modifier les données sur Wikidata
Édition 10e
Participants 12

Palmarès
Promu(s) en début de saison Union culturelle de Sfax et Club sportif des cheminots
Vainqueur Club africain

Navigation

La saison 1964-1965 du championnat de Tunisie masculin de handball est la dixième édition de la compétition. Devenu très populaire, le handball attire les foules et le derby tunisois du handball devient un évènement très attendu, surtout que pour la première fois le titre est l'affaire de deux clubs tunisois. Le Club africain, battu à l'aller par l'Espérance sportive de Tunis (3-6), l'emporte au retour (7-6) mais ne s'assure du titre qu'à la dernière journée. Par contre, en coupe de Tunisie, il bat facilement son rival 10-4. D'une manière générale, le jeu présenté par les équipes est basé sur la défense et peu de buts sont marqués[1].

C'est le Stade soussien qui est relégué, remplacé par l'autre club de Sousse, l'Étoile sportive du Sahel, qui va faire sa première apparition en division nationale, alors que le Croissant sportif bizertin, second reléguable, est sauvé par la fusion entre Al Mansoura Chaâbia de Hammam Lif et le Club sportif de Hammam Lif.

Clubs participantsModifier

CompétitionModifier

ClassementModifier

Le barème de points servant à établir le classement se décompose ainsi :

  • Victoire : 3 points
  • Match nul : 2 points
  • Défaite : 1 point
  • Forfait : 0 point
  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Club africain (C) 62 22 20 0 2 286 152 134
2 Espérance sportive de Tunis 60 22 19 0 3 273 174 99
3 Association sportive des PTT 56 22 17 0 5 275 212 63
4 Club athlétique du gaz (T) 53 22 15 1 6 299 244 55
5 Stade nabeulien 49 22 13 1 8 336 250 86
6 Zitouna Sports 41 22 8 3 11 278 269 9
7 Al Mansoura Chaâbia de Hammam Lif 41 22 9 1 12 265 261 4
8 Club sportif des cheminots (P) 39 22 8 1 13 198 248 -50
9 Avenir sportif de La Marsa 37 22 6 3 13 267 291 -24
10 Union culturelle de Sfax (P) 34 22 5 2 15 268 306 -38
11 Croissant sportif bizertin 29 22 3 1 18 259 286 -27
12 Stade soussien 24 22 1 1 20 (1F) 213 436 -223


Champion de Tunisie 1964-1965
Relégation directe en deuxième division
(T) Tenant du titre
(C) Vainqueur de la Coupe de Tunisie
(P) Club promu de deuxième division

Deuxième divisionModifier

Les champions des poules Nord et Sud accèdent directement en division nationale.

Poule NordModifier

Le Club sportif de Hammam Lif, composé de Kamel Ben Saber et Khaled Hammi (GB), Taoufik Ayari, Manoubi Latrech, Béchir Ayari, Moncef Ghalloussi, Tlili Mabrouk, Slah Akkari, Béchir Akkari et Hédi Riahi, devance le Club olympique tunisien d'un point et réussit l'accession.

Classement Équipe Points
1 Club sportif de Hammam Lif 41
2 Club olympique tunisien 40
3 Association Mégrine Sport 38
4 Club athlétique du Kef 31
5 Stade tunisien 30
6 Association sportive d'Hammamet 28
7 Jeunesse sportive omranienne 26
8 La Musulmane 24
8 Union sportive de Radès 24
10 Club sportif goulettois FG

Poule Centre-SudModifier

L'Étoile sportive du Sahel, entraînée par Mohamed Ben Salah et Taoufik Zalila puis par Luc Henri, remporte le championnat de cette poule avec l'effectif suivant : Abdelaziz Ben Ayed et Hamed Hammami (GB), Mohamed Ben Salah, Houcine Ben Salah, Taoufik Zalila, Taoufik Bouslama, Mohamed Ajmi, Rafik Tebib, Ajmi Bellazreg, Mustapha Mahmoud, Brahim Ben Messaoud, Mustapha Saad, Habib Mahfoudhi et Luc Henri[2].

La poule est composée de :

Troisième divisionModifier

Les champions des quatre poules — Al-Hilal (Nord-A), En-Nadi Ahli de Béja (Nord-B), El Makarem de Mahdia (Centre) et le Stade gabésien (Sud) — montent tous en deuxième division.

ChampionModifier

  • Club africain
    • Entraîneur : Brahim Riahi puis Dumergue[3]
    • Effectif[4] : Mourad Boualares et Trabelsi (GB), Hamadi Khalladi, Brahim Riahi, Zarrouk, Habib Touati, Mahmoud Lazhar, Hassen Makni, Hédi Slimane, Ferid Abaïed, Aleya Hamrouni, Debbiche, Rebaï, Pianelli, Guy Taïeb[5]

AnnexesModifier

RéférencesModifier

  1. Pendant toute la saison, les trente points ont été atteints à deux reprises seulement, contre la défense fragile du Stade soussien, par le Club africain (35-3) et le Club athlétique du gaz (35-28).
  2. Luc Henri devient entraîneur-joueur à partir de février 1965.
  3. Prénom non indiqué
  4. Les prénoms de certains joueurs manquent.
  5. Séjournant en France, Guy Taïeb venait spécialement disputer le derby.

BibliographieModifier

  • Mahmoud Ellafi [sous la dir. de], Almanach du sport. 1956-1973, éd. Le Sport, Tunis, 1974

Voir aussiModifier