Chambre de la culture du Reich

La Chambre de la culture du Reich (Reichskulturkammer, ou RKK) est une institution nazie, créée le . Elle met en œuvre dans les milieux culturels le processus de Gleichschaltung lancé par les nazis pour mettre au pas la société allemande à leur arrivée au pouvoir. Elle vise en particulier à rendre l'ensemble du domaine culturel conforme aux idéaux du parti national-socialiste en promouvant l'art « aryen » ou « art héroique » et en mettant fin à tout art moderne considéré comme un « art dégénéré »[1].

Chambre de la culture du Reich
Reichskulturkammer 1937.jpg
Histoire
Fondation
Dissolution
Cadre
Type
Siège social
Pays
Organisation
Direction
Idéologie

Elle est placée sous la tutelle de Joseph Goebbels et de son ministère du Reich à l'Éducation du peuple et à la Propagande.

Il existe également un Sénat de la culture du Reich (Reichskultursenat), présenté par Goebbels comme un « forum représentatif » de la culture allemande.

Un intendant de la culture du Reich (Reichskulturwalter) nommé par Goebbels, est chargé notamment de la « déjudaïsation de la vie culturelle allemande ». Ce poste d'intendant est successivement occupé par Hans Schmidt-Leonhardt (de), Franz Moraller (de) et Hans Hinkel.

La Chambre de la culture du Reich est subdivisée en sept spécialités :

Notes et référencesModifier

  1. (en) United States Holocaust Memorial Museum, « Culture in the Third Reich: Overview », sur Holocaust Encyclopedia (consulté le 16 décembre 2014)