Ouvrir le menu principal

Position de la base de lancement de Naro sur le territoire de la Corée du Sud
Point carte.svg
Voir l’image vierge
Position de la base de lancement de Naro sur le territoire de la Corée du Sud
Réplique de KSLV au centre de lancement de Naro.

Le centre spatial de Naro est principal établissement de Corée du Sud consacré aux tests, à l'assemblage et au lancement d'engins spatiaux. Il est rattaché à l'agence spatiale du pays : l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI). Le centre, qui a été inauguré en 2009, a été utilisé pour le lancement des fusées Naro-1 et doit servir de base de lancement de la fusée nationale KSLV-2 dont le premier vol est programmé pour 2021. Le centre comprend notamment un complexe de lancement, un centre de contrôle, la station de poursuite de Jeju et des bancs d'essais pour les moteurs-fusées.Le centre se trouve dans l'ile Naro (district de Goheung) à l'extrémité sud de la péninsule coréenne et à environ 485 kilomètres de la capitale Séoul.

Sommaire

HistoriqueModifier

La construction de la base de lancement débute en 2003 pour permettre à l'institut coréen de recherche aérospatiale de lancer les fusées sud coréennes en cours de développement. Le cout est évalué à 264,9 milliards de wons. Le tir du premier lanceur Naro-1 est effectué depuis ce site le . Deux autres tirs de cette fusée sont effectués en 2010 et 2013. Les installations sont par la suite adaptées pour le lanceur KSLV-2, dont le premier vol est programmé en 2021 et de nombreux équipements sont créés tels que les bancs d'essais pour les moteurs-fusées de la fusée[1].

InstallationsModifier

Le centre, qui occupe en 2019 une superficie de 5,13 km², comprend les équipements et installations suivants (emprise totale 0,5 km²) [2]. :

  • Un complexe de lancement qui doit être mis en œuvre par le lanceur national KSLV-2 et qui comprend un bâtiment d'assemblage.
  • Un centre de contrôle.
  • La station de poursuite de Jeju qui permet de suivre les lancements et de collecter les télémesures des lanceurs et des satellites. Dans le cadre d'un accord de coopération avec le CNES et l'Agence spatiale européenne, la station est également utilisée pour assurer le suivi des lanceurs européens.
  • Un centre de test et d'intégration pour les satellites.
  • Un bâtiment consacré aux moteurs à propergol solide
  • Des bancs d'essais pour les moteurs-fusées du lanceur KSLV-2
  • La station météorologique du mont Maboksan située à proximité du centre spatial.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Naro Space Center », sur globalsecurity.org (consulté le 19 juin 2016)
  2. (en) Jung Min-hee, « Naro Space Center/Jeju Tracking Station », sur KARI, KARI (consulté le 2 février 2019)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier