Ouvrir le menu principal

La Centrale Sanitaire Suisse (CSS) est une organisation suisse d’entraide médicale basée à Zurich, avec des antennes en Suisse romande et italienne.

Sommaire

HistoireModifier

La Centrale sanitaire suisse (CSS), organisme privé orienté politiquement à gauche, a été créée en 1937 à Zurich et a eu pour premier président Hans von Fischer. Elle avait alors pour but pour venir en aide aux victimes de la guerre civile opposant, en Espagne, les nationalistes, sous commandement du général Franco, aux républicains soutenus par les Brigades internationales. Du matériel chirurgical et de transfusion sanguine, même des ambulances, sont alors livrés défenseurs de la République espagnole[1].

En 1944 et 1945, la CSS organise quatre missions pour soutenir les résistants qui luttent contre les troupes nazies en Yougoslavie, opération qui est documentée par un film[2]. Après la guerre, toutefois, l’organisation d’entraide suisse tombe dans une longue léthargie.

Puis la guerre du Vietnam et l’intervention des forces américaines en Asie du Sud-Est réveillent la CSS. Dès 1966, l'association est réactivée sous l’impulsion du médecin Marc Oltramare. Le premier bulletin de la CSS sort en mars 1966 : il dénonce les crimes de guerre des troupes d’intervention et lance une campagne pour réunir des fonds qui permettront d’apporter une aide médico-sanitaire aux populations du Vietnam du Sud. En 1967, la CSS publie un rapport accablant sur les crimes de guerre au Vietnam[3], rapport qui aura un grand écho international et sera repris par le Tribunal Bertrand Russell[4].

En 1978, la CSS se réorganise, avec la création de trois sections autonomes, pour la Suisse romande, la Suisse alémanique et la Suisse italienne. L'antenne pour la Suisse romande est créée à Lausanne par le médecin Ernest Jaegy, membre fondateur du mouvement et premier secrétaire romand. Ces sections se mobilisent en faveur de l'Érythrée et du Soudan, des Sahraouis, de la Palestine, du Guatemala, du Salvador, du Nicaragua, du Chili (régime Pinochet, du Kosovo et de la Yougoslavie, et du Kurdistan[5].

Fonds d’archivesModifier

Fonds : Centrale sanitaire suisse (1946-2015) [87 boîtes, 1 boîte à fiches, 1 cartable, 2 cassettes vidéo, 57 photographies]. Collection : Archives privées; Cote : CH-000053-1 PP 943. Archives cantonales vaudoises. (présentation en ligne)

Les archives de la Centrale débutent en 1967. Le premier sous-fonds concerne l'administration. On y trouve notamment les dossiers administratifs de la Centrale sanitaire romande ("Comité romand"), avec des éléments de la Centrale sanitaire suisse ("Comité national"); et des documents de trésorerie et comptabilité ainsi que des listes de membres. Le deuxième sous-fonds concerne les actions menées par la Centrale en faveur des divers pays qu'elle a soutenus. La bibliothèque est constituée de monographies et de publications en relation avec les causes défendues. Il y a en outre un fonds iconographique avec des photographies et des diapositives, et quelques documents audiovisuels. L'essentiel des photographies concerne le Vietnam[5].

BibliographieModifier

  • Cinquantenaire de la Centrale sanitaire suisse : un aperçu historique : 1937-1987, Dommartin : Centrale sanitaire suisse Section romande 1987, 48 p.
  • Bastien Briand ... et al., Santé pour tous et solidarité internationale : entre pratiques dominantes et alternatives, Centrale sanitaire suisse romande ; Genève : Centrale sanitaire suisse romande, 2012, 124 p.
  • Pierre Jeanneret, 75 ans de solidarité humanitaire : histoire de la Centrale sanitaire suisse et romande, 1937-2012, Lausanne : Ed. d'en bas 2013, 262 p.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Cinquantenaire de la Centrale sanitaire suisse : un aperçu historique : 1937-1987, Dommartin : Centrale sanitaire suisse Section romande 1987, 48 p.
  2. Missions chez Tito – Les missions de la centrale sanitaire suisse en Yougoslavie 1944-1948, film de Daniel Künzi, septembre 2006 [1]
  3. Jean-Pierre Guignard et al., Vietnam : documents sur la guerre chimique et bactériologique, Genève : Comité national suisse d'aide au Vietnam 1967, 16 p.
  4. Bertrand Russell, Nuremberg pour le Vietnam (Cahiers libres 96), (traduit de: War crimes in Vietnam), Paris : F. Maspero, 1967, 135 p.
  5. a et b Inventaire PP 943, Centrale sanitaire suisse, Archives cantonales vaudoises [2].