Catherine de Palatinat-Simmern

princesse allemande

Catherine de Palatinat-Simmern (* , morte le au monastère de Kumbd) était une abbesse du monastère de Kumbd.

BiographieModifier

Catherine était la fille aînée du duc Jean II de Palatinat-Simmern (1492-1557) de son mariage avec Béatrice de Bade (1492-1535), fille du marquis Christophe Ier de Bade. Elle était la sœur du prince-Électeur Frédéric III du Palatinat.

Catherine entra dans le Couvent de Kumbd, dont elle devient l'abbesse en 1563, et sous son règne, la Réforme a été instaurée.[1] Le monastère a été supprimé en 1566 par son frère. L'abbesse et les religieuses sont restées au couvent jusqu'en 1574 puis Georges de Palatinat a récupéré les biens. Catherine est enterrée à Klosterkumbd.

Catherine s'est occupée de Médecine, et a développé de nombreux moyens contre diverses maladies. 152 recettes ont été publiées son neveu Louis VI du Palatinat en 1570, à Amberg, sous le titre “A capite ad calcem”.

Notes et référencesModifier

  1. Stefan Weber: La Vie du Eberhard de Kumbd, Hiver 2004, P. 193