Carmen Defize

peintre belge

Carmen Defize, ou Carmen Defize-Benoît, née le à Ougrée (Liège) et morte le , est une peintre belge.

Carmen Defize
Image dans Infobox.
Carmen Defize-Benoit.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Nationalité
Activité
Formation

BiographieModifier

Formée à l'Académie royale des beaux-arts de Liège (1934-1937) dans la classe d'Auguste Mambour[1] (peinture monumentale), elle fait partie du mouvement Fantasmagie, animé par Aubin Pasque. À partir de 1953, elle expose régulièrement à Liège, Mons, Gand, Bruxelles et Paris.

ŒuvresModifier

  • Un monde qui s'éveille
  • La Mémoire rupestre
  • Hommage à la comète
  • Le Long Sommeil

Œuvres dans les musées et collections publiquesModifier

  • 1980 - La Basilique Saint-Martin - Dessin à la plume - Cabinet des Estampes
  • 1983 - Dessin ancien représentant N.D. de Montaigu de Jean Del Court
  • 1986 - Aquarelle représentant le Musée de la Boverie - 1952
  • 1988 - Paysage industriel "Ougrée", Huile sur toile - Musée de la Vie Walonne - 1954
  • 1988 - Aquarelle "Enterrement du Bois de Cazier" - Musée de la Vie Walonne - 1956
  • 1988 - 3 Aquarelles "Enterrement du Bois de Cazier" - Cabinet des Estampes - 1956
  • 1988 - "Vierge à l'Enfant", Huile sur toile - Musée d'Art religieux et Mosan - 1966
  • 1988 - Encre de couleur sur papier - Cabinet des Estampes - 1980

ExpositionsModifier

Expositions personnelles

  • 1953 - Liège - Galerie de la Cathédrale
  • 1954 à 1969 - Liège - Cercle Royal des Beaux-Arts
  • 1976 - Liège - Galerie Léodico
  • 1978 - Liège - Galerie Valère Gustin
  • 1979 - Bruxelles - Galerie Echancrure
  • 1979 - Bruxelles - Racines
  • 1992 - Liège - Cercle Royal des Beaux-Arts

Expositions d'ensemble

  • 1956 - Southport - Salon d'ensemble
  • 1958 - Liège - Musée des Beaux Arts, Peintres français et wallon
  • 1959 - Liège - Musée des Beaux Arts, Salon d'Automne
  • 1961 - Liège - Musée d'Art Wallon EEA
  • 1962 - Liège - Musée des Beaux Arts, Salon de Mai
  • 1962 - Liège - Musée d'Art Wallon EEA
  • 1962 - Paris - Musée d'Art Moderne - Ecole Française
  • 1963 - Bruxelles - Grand Magasin de l'Innovation - "L'essai"
  • 1964 - Liège - Musée d'Art Wallon EEA
  • 1965 - Gand - Musée des Beaux Arts - Grand Salon Quatriennal
  • 1966 - Liège - Musée des Beaux Arts - Femmes peintres et sculpteurs
  • 1966 - Liège - Groupe LG7 - Galerie des classes moyennes avec José Delhaye
  • 1968 - Nancy - Hôtel de Ville - Femmes peintres et sculpteurs
  • 1969 - Liège - Galerie de l'Etuve - Groupe LG7
  • 1970 - Liège - Musée d'Art Moderne, invitée par "Climats"
  • 1972 - Mons - Musée des Beaux Arts
  • 1974 - Liège - Cercle des Beaux Arts - Salon d'ensemble
  • 1977 - Monte-Carlo - International Arts Guild
  • 1977 - Tournai - Echevinat des Beaux Arts - Salon d'ensemble
  • 1978 - Bruxelles - Hôtel de Ville - "20ans de Fantasmagie"
  • 1979 - La Louvière - Art de Notre Temps
  • 1980 - Liège - Les Chiroux - Réalisme - Fantastique
  • 1984 - Liège - Palais des Congrès - L'Europo pour les femmes
  • 1987 - Liège - Hôtel de Ville - "Harmonde" SOS Solution

PrixModifier

  • 1954 - Bourse de Fonds publics de Liège.
  • 1957 - Musée des Beaux Arts de Liège - Bourse de Fonds publics de Liège.
  • 1958 - Province de Liège.
  • 1959 - Musée des Beaux Arts de Liège.
  • 1960 - Oeuvres d'Artistes.
  • 1967 - Bourse du Gouvernement.
  • 1968 - Musée des Beaux Arts de Liège.
  • 1969 - Musée des Beaux Arts de Liège.
  • 1980 - Cabinet des Estampes de Liège.
  • 1988 - Communauté Française des Arts Plastiques Contemporains.

Réception critiqueModifier

  • « Les tendances non figuratives ne sont jamais une fuite vers la facilité. Chacune de ses toiles ou de ses encres constituent un témoignage de qualité, de valeur et surtout de sincérité. » Albert Schaus, La Libre Belgique, novembre 1966
  • Une artiste qui depuis une dizaine d'années, ne cesse d'étonner par un renouvellement heureux et par la mise ne place d'un verbe personnel, d'une griffe décisive, d'une inspiration qui se précise. Ses matériaux deviennent nobles et apportent une dimension nouvelle, celle du merveilleux. » Pierre Bastin, La Wallonie, octobre 1968
  • « Après des débuts classiques, après quelques essais d'abstraction, Carmen Defize exprime une recherche consciente depuis que sa vie est devenue essentiellement intériorité de la genèse de la matière. Recherche générée sans doute par la rencontre de Teilhard de Chardin à travers ses écrits sur le cœur de la matière. Et aussi par la lecture précoce, au hasard de la bibliothèque paternelle, d'ouvrages scientifiques consacrés au vieillissement. Aujourd'hui, après l'avoir transcendée, elle y esquisse - à la plume - un monde encore informe. Créatures aux orbites vides dont l'attente n'est ni angoisse, ni désespoir, aux traits proches des personnages de Bruegel. Et qui naissent des esprits de la nuit lorsque Carmen Defize s'abandonne aux puissances de l'inconscient. » Janine Jo« ris-Musialski, Fantasmagie 77
  • « Il y a la matière. Il y a l'esprit. Rien d'étonnant pour le poète. Carmen Defize a toujours été tentée par le mystère de la matière, par ses formes insolites, pierres et coquillages… Aventure passionnante, "métier maudit" qui n'exclut pas le raffinement. Tout art vrai est secret et l'artiste est aux prises avec la Grande Enigme. Regardez ces bêtes, ces têtes ébauchées, ces rochers, ces corps tendus vers quoi ? Ces regards vides levés comme une aspiration, un espoir… L'art ici, est un drame confus, où dirait-on, s'unissent une certaine sérénité de la peur et de l'appel vers un destin inconnu. Une genèse, un monde qui s'éveille. On le sait, l'Art et la Poésie sont visionnaires. D'aucuns diront magiques. Continuez, Carmen Defize… Continuez… » Georges Linze, Fantasmagie 77

BibliographieModifier

  • Lucien Rama, Carmen Defize Benoit. Les Grandes Énigmes, Éditions des Armuriers, 1994.
  • Paul Piron, Dictionnaire des artistes et plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles, Lasnes, Éditions Arts in Belgium, vol. 1, p. 341
  • Cyclope, n° 23, décembre 1978 ; Cyclope, n° 24, mars 1979[2]

RéférencesModifier

Liens externesModifier