Ouvrir le menu principal

Carlo Petitti di Roreto

général italien

Carlo Petitti di Roreto
Carlo Petitti di Roreto

Naissance
Turin
Décès (à 70 ans)
Turin
Origine Drapeau de l'Italie Italie
Allégeance Flag of Italy (1861–1946).svg
Grade Général
Années de service -1919
Commandement 50erégiment d'infanterie
Commandant la 35e div d'infanterie du corps expéditionnaire italien d'Orient
des carabiniers
Conflits Guerre italo-turque
Première Guerre mondiale
Faits d'armes libération de Misrata et de Trieste
Distinctions Chevalier Grand croix de L’Ordre de la Couronne d’Italie
Chevalier Grand croix de L’Ordre des Saints-Maurice-et-Lazare
Grand officier de l'Ordre du Mérite de Savoie
médaille d'argent de la valeur militaire
médaille commémorative de la guerre italo-turque
Croix d'or du service
Autres fonctions gouverneur de Trieste
sénateur

Carlo Petitti comte di Roreto (né le à Turin et mort dans la même ville le ) est un général et homme politique italien, gouverneur de Trieste, sénateur, petit-fils de Carlo Ilarione Petitti di Roreto (1790-1850).

Sommaire

BiographieModifier

Il eut une fille Carla, née à Frascati le 18 juillet 1899 qui épousa Antonio Lovaria à Rome le 11 janvier 1921[1]. Il fit ses études au collège militaire de Milan en 1876, puis celui de Firenze en 1879 et l'École militaire en 1880.

À la tête du 50erégiment d'infanterie il combattit pour la libération de Misrata le 18 juillet 1912 et reçut à l'issue la Croix de chevalier de l'Ordre militaire de Savoie. Carlo Petitti di Roreto était le chef de la 35e div d'infanterie lors de la bataille du Mont Novegno de juin 1916. Commandant en chef des armées italiennes arrivant à Salonique (40 000 soldats) entre juillet 1916 et avril 1917. En 1918 il commande le XXXIII corps d'armée (28e et 61e division d'infanterie)[2] et fut blessé sur le front, la 54e division d'infanterie, le XI (lors de la retraite de la Piave) puis, commande le corps d'armée qui libère Trieste et devient le gouverneur de Trieste. Commandant des carabiniers (1918). Sénateur après guerre (1919).

Notes et référencesModifier

  1. site en italien
  2. Selon Edoardo Schott, correspondant de guerre

SourcesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :