Ouvrir le menu principal
Cappadonna
Description de cette image, également commentée ci-après
Cappadonna en 2007.
Informations générales
Surnom Cappachino
Nom de naissance Daryl Hill
Naissance (50 ans)
Staten Island, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast, rap hardcore[1]
Années actives Depuis 1995
Labels Razor Sharp, Epic Records, SME Records

Cappadonna, de son vrai nom Daryl Hill, né le à Staten Island, New York, est un rappeur américain. Membre proche et officiel[2] du Wu-Tang Clan, il est souvent présent sur les albums du groupe et sur les projets annexes (notamment albums solos et compilations). Il est parfois considéré comme un membre à part entière.

BiographieModifier

Hill est né le à New York[1], et a grandi à Park Hill[réf. nécessaire]. Proches des futurs membres du Wu-Tang Clan, il est notamment reconnu pour avoir appris à rapper à Inspectah Deck et à U-God. Il est incarcéré au début des années 1990 et n'est pas inclus dans la formation du Wu-Tang Clan. Il n'apparaît donc pas sur le premier album du groupe Enter the Wu-Tang (36 Chambers).

Sorti de prison, Cappadonna recommence à fréquenter les membres du groupe. Raekwon l'invite sur deux titres de son album Only Built 4 Cuban Linx…, dont le single Ice Cream qui devient un classique. Plus tard, Cappadonna apparaît sur cinq titres de l'album de Ghostface Killah Ironman, confirmant son association avec le Wu-Tang[1],[3]. En 1997, Cappadonna participe amplement à l'album Wu-Tang Forever. Bien que toujours considéré comme un membre satellite (contrairement au noyau dur des neuf membres fondateurs), il apparaît sur cinq titres, dont le single Triumph.

Un an plus tard, le 24 mars 1998, Cappadonna publie son premier album solo, The Pillage, qui compte de nombreuses participations de membres du Wu-Tang[4] ; l'album atteint la 3e place du Billboard 200[5]. Il participe en tant que tel à l'album The W, et est mis en avant au même titre que les autres membre du groupe. Mais des tensions apparaissent progressivement : Cappadonna ne se sent pas bien considéré par les autres rappeurs du collectif. De plus, la polémique sur l'identité de son manager (Michael Caruso, ancien indicateur pour la police) achève de le mettre à l'écart.

En novembre 2001, Cappadonna publie son deuxième album solo, The Ying and the Yang, qui compte peu de participations des membres du Wu-Tang Clan et connaît un succès commercial très faible[6]. Il atteint malgré cela la 35e place du Billboard 200[7]. La même année, Cappadonna se fâche avec RZA pour des questions financières. Ce dernier décide alors de supprimer toutes les apparitions de Cappadonna sur Iron Flag, l'album suivant. Pour survivre, Cappadonna devient chauffeur de taxi à Baltimore[8]. Il réalise néanmoins l'album solo The Struggle publié le 30 septembre 2003[9]. Durant la promotion de cet album, il donne de nombreuses interviews dans lesquelles il critique le Wu-Tang Clan et s'estime peu soutenu par les autres membres.

Les choses changent en 2004. Ghostface Killah intègre Cappadonna dans sa nouvelle équipe, le Theodore Unit. Il invite également Cappadonna sur plusieurs titres des albums : Fischscale, More Fish et The Big Doe Rehab. Cappadonna recommence à collaborer avec le groupe et participe à la plupart des concerts. En 2006, il apparaît sur le morceau 9 Millie Brothers inclus sur l'album de Ghostface Killah et qui marque la première réunion du Wu-Tang au complet depuis des années.

En 2007, Cappadonna participe à la réalisation de l'album 8 Diagrams. Il intervient sur trois titres de l'album et apparaît sur certaines photos promotionnelles. Il n'est cependant pas présent sur la pochette du disque. Depuis 2007, Cappadonna compte deux nouveaux albums que sont Slang Prostitution et The Pilgrimage. Il coproduit également un documentaire intitulé Wu-Tang Saga qui s'intéresse à son statut flou au sein du groupe. Il est par ailleurs apparu sur les derniers albums de Raekwon et Ghostface Killah.

DiscographieModifier

Albums studioModifier

CompilationModifier

Albums collaboratifsModifier

  • 1996 : Ironman (avec Ghostface Killah & Raekwon)
  • 2000 : The W (avec le Wu-Tang Clan)
  • 2004 : 718 (avec Theodore Unit)

Apparitions et collaborationsModifier

Année Titre Autre(s) artiste(s) Album
1995 Ice Water Raekwon Only Built 4 Cuban Linx…, Raekwon
1995 Ice Cream Raekwon Only Built 4 Cuban Linx…, Raekwon
1997 Triumph Wu-Tang Clan Wu-Tang Forever, Wu-Tang Clan
1997 Heaterz Wu-Tang Clan Wu-Tang Forever, Wu-Tang Clan
1997 Maria Wu-Tang Clan Wu-Tang Forever, Wu-Tang Clan
1997 Little Ghetto Boys Wu-Tang Clan Wu-Tang Forever, Wu-Tang Clan
1998 Sweet Love Method Man, Streetlife Tical 2000, Method Man
2000 Wu-Banga 101 Ghostface Killah, GZA, Raekwon Supreme Clientele, Ghostface Killah
2003 Ice Cream Part II Raekwon The Lex Diamond Story', Raekwon
2006 9 Milli Brother1 Wu-Tang Clan Fishscale, Ghostface Killah
2006 Dogs Of War Ghostface Killah Fishscale, Ghostface Killah
2006 Guns and Razors Ghostface Killah More Fish, Ghostface Killah
2007 Paisley Darts Ghostface Killah, Method Man, Raekwon, Sun God & Trife Da God The Big Doe Rehab, Ghostface Killah
2007 Campfire Wu-Tang Clan 8 Diagrams, Wu-Tang Clan
2007 Windmill Wu-Tang Clan 8 Diagrams, Wu-Tang Clan
2007 Tar Pit Wu-Tang Clan 8 Diagrams, Wu-Tang Clan
2009 10 Bricks Raekwon, Ghostface Killah Only Built 4 Cuban Linx... Pt. II, Raekwon
2013 Shoguns Inspectah Deck, 7L and Esoteric, Vinnie Paz Czarface, Inspectah Deck, 7L and Esoteric
2013 The Center of Attraction Ghostface Killah Twelve Reasons to Die, Ghostface Killah

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Stephen Thomas Erlewine, « Cappadonna Biography », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2015).
  2. (en) « RZA Reveals Cappadonna's Status In Wu-Tang Clan », HipHopDX (consulté le 17 octobre 2014).
  3. (en) « Ironman - Ghostface Killah - Overview », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2015).
  4. (en) Stephen Thomas Erlewine, « The Pillage - Cappadonna - Overview », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2015).
  5. (en) « The Pillage - Cappadonna - Awards », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2015).
  6. (en) John Bush, « The Yin and the Yang - Cappadonna - Overview », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2015).
  7. (en) John Bush, « The Yin and the Yang Awards », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2015).
  8. (en) « RZA Says Cappadonna Wasn’t Cheated By The Wu-Tang Clan », sur MTV News, (consulté le 30 septembre 2015).
  9. (en) Jason Birchmeier, « The Struggle - Cappadonna - Overview », sur AllMusic (consulté le 30 septembre 2015).

Liens externesModifier