Camelot 3000

série de DC Comics

Camelot 3000
Éditeur Drapeau des États-Unis DC Comics
Drapeau de la France AréditBulle Dog
Fréquence mensuel
Format série limitée
Date(s) de publication décembre 1982 - avril 1985
Numéros 12
Personnages principaux Arthur et les chevaliers de la Table ronde

Scénariste(s) Mike W. Barr
Dessinateur(s) Brian Bolland
Coloriste(s) Tatjana Wood
Encrage Bruce Patterson, Dick Giordano et Terry Austin

Camelot 3000 est une série limitée de comics en douze épisodes, créée par Mike W. Barr (scénario) et Brian Bolland (dessin). Elle a été publiée entre et par DC Comics et traduite en France entre 1983 et 1985 par Arédit.

L'histoire revisite les légendes arthuriennes en les transposant au trente et unième siècle.

AuteursModifier

SynopsisModifier

En l'an 3000, fuyant des envahisseurs extraterrestres, le jeune Tom Prentice se cache au sein de fouilles archéologiques à Glastonbury Tor en Angleterre. C'est là qu'il trouve le tombeau du Roi Arthur, endormi depuis des siècles.

Fidèle à sa promesse de revenir quand l'Angleterre serait en danger, Arthur se relève pour combattre l'ennemi.

Aidé de Merlin, qu'il délivre de la fée Viviane qui le retenait sous Stonehenge, et de cinq chevaliers réincarnés par le pouvoir du mage, Arthur retrouve Excalibur et entreprend la reconquête de la Terre.

Mais le passé ressurgît au sein même de ses rangs. Lancelot mène de nouveau les chevaliers au combat et la reine Guenièvre est toujours amoureuse de lui.

PersonnagesModifier

ArthurModifier

Accomplissant une prophétie antique prédisant qu'il reviendrait quand l'Angleterre serait en danger, Arthur est réveillé de son sommeil séculaire par un jeune étudiant en archéologie, Tom Prentice.

Avec l'aide de Merlin, il reforme une nouvelle Table ronde et entreprend de lutter contre l'invasion extra-terrestre menée par sa propre demi-sœur, Morgane le Fey et Modred un fils bâtard qu'il a voulu noyer autrefois afin de préserver la légitimité de sa descendance (contrairement à la légende où Mordred est le fils de Morgane le Fey).

GuenièvreModifier

Joan Acton, commandante des Forces de Défenses Terrestres, réincarnation de Guenièvre. Elle est partagée entre Arthur et Lancelot.

LancelotModifier

Jules Futrelle, industriel français et philanthrope, réincarnation de Lancelot. Il est partagé entre sa loyauté envers Arthur et Guenièvre. Il met toute sa puissance industrielle au service des chevaliers de la Table ronde notamment sa résidence en orbite sur un astéroïde qui devient le nouveau Camelot.

TristanModifier

Ambre March. Le jour de ses noces avec Owen McAllister, Tristan retrouve sa véritable identité.

Réincarné dans un corps de femme par un coup du sort il ne peut se résoudre à cet état de fait et se bat pour prouver qu'il est toujours un homme. D'autant que Yseult qu'il n'a jamais cessé d'aimer est réincarnée à son tour par leur ennemie jurée la fée Morgane.

Tristan est désormais tiraillé par la loyauté et le désir de retrouver son corps d'homme que seule la fée Morgane semble pouvoir lui rendre.

MerlinModifier

Fils du diable, Merlin met ses immenses pouvoirs au service d'Arthur. Mais toutes ses forces et sa magie sont impuissantes contre la fée Viviane.

GauvainModifier

Véritable nom non révélé. Il quitte sa famille, de Johannesbourg pour se rallier à Arthur.

Le sénéchal KeuModifier

Fin stratège, Keu joue souvent avec le feu et n'hésite pas à s'exposer afin de réduire les tensions entre les chevaliers, ce qui l'amènera à trahir Arthur pour la bonne cause .

GalaadModifier

Fils de Lancelot, Galaad, un samouraï, a échoué à protéger son maître. Selon le code d'honneur du bushido, il doit se donner la mort pour effacer sa honte. Mais par fidélité à Arthur il accepte de surseoir au seppuku.

PercevalModifier

Au moment même où il retrouve son identité, Perceval est transformé en néo-homme, un géant titanesque et hideux, à l'intelligence réduite mais au cœur pur.

Dans une transe mystique, il parvient à découvrir le Graal. Transfiguré, il quitte notre monde après avoir sauvé Tom Prentice.

Tom PrenticeModifier

Mené sans le savoir par Merlin il tire Arthur de son sommeil séculaire. Par fidélité, il s'interpose entre celui-ci et un rayon mortel. Pour le sauver, après l'avoir anobli et admis au rang des chevaliers de la Table ronde, Arthur reprend la quête du Graal.

La fée MorganeModifier

Demi-sœur d'Arthur qu'elle déteste, la fée Morgane étudie la magie noire pour se débarrasser de celui-ci. Mais protégé par Excalibur et la magie de Merlin, fils de Satan, Arthur triomphe sans cesse.

Cherchant une magie qui ne soit pas fondée sur le satanisme, elle projette son essence vitale vers les astres. Elle finit par découvrir une source de pouvoir mystique sur la dixième planète du système solaire.

Se rendant rapidement maîtresse des autochtones, elle devient leur reine et acquiert les pouvoirs de la source, au prix fort pour son corps. Dès lors, elle jette sa nouvelle armée contre la Terre et Arthur.

YseultModifier

Claire Locklyn. Pour mettre au désespoir Tristan, la fée Morgane provoque la réincarnation de Yseult.

MordredModifier

Jordan Matthew. Directeur de la sécurité aux Nations unies, et à la solde de Morgane le Fey qui lui a promis le Graal, Jordan Matthew découvre qu'il la réincarnation de Mordred, le fils bâtard d'Arthur. Celui-ci aurait tenté de le tuer à sa naissance.

Owen McAllisterModifier

Amoureux éconduit d’Ambre March, alias Tristan, il devient l'ennemi des chevaliers de la Table ronde pour récupérer celle qu'il aime, aidé par la magie de Morgane le Fey

Le nouveau CamelotModifier

Propriété personnelle de Jules Futrelle, alias Lancelot, sur laquelle ce dernier a bâti sa résidence secondaire en forme de forteresse, cet astéroïde possède sa propre atmosphère. Ultra-moderne, la demeure de l'industriel devient le nouveau Camelot et le siège de la nouvelle Table ronde.

DistinctionModifier

Mike W. Barr et Brian Bolland ont reçu une nomination en 1985 au prix Jack-Kirby pour leur travail sur Camelot 3000, ainsi qu'une très large reconnaissance de leurs pairs.

PublicationsModifier

Version originaleModifier

La série mensuelle et les recueils sont publiés aux États-Unis par DC Comics.

  1. The Past and Future King! (12/1982)
  2. Many Are Called… (01/1983)
  3. Knight Quest! (02/1983)
  4. Assault on New Camelot! (03/1983)
  5. The Tale of Morgan LeFay! (04/1983)
  6. Royal Funeral! (07/1983)
  7. Betrayal (08/1983)
  8. Judas Knight (09/1983)
  9. Grailquest 3000 (12/1983)
  10. Prelude to War! (03/1984)
  11. War! (07/1984)
  12. Long Live The King! (04/1985)
Titre Épisodes Reliure Date ISBN
Camelot 3000 Camelot 3000 #1-12 Trade paperback
(couverture souple)
octobre 1997 (ISBN 0-930289-30-7)
Camelot 3000 Deluxe Edition Camelot 3000 #1-12 Hardcover
(couverture cartonnée)
décembre 2008 (ISBN 1-4012-1942-X)

Albums en françaisModifier

La série fut éditée une première fois entre 1983 et 1985 par Arédit dans la collection « Artima Color DC Super Star » (édition kiosque)[1].

  1. Camelot 3000 ()
  2. La Sorcière et le roi ()
  3. Trahison ()
  4. La Quête du Graal ()
  5. L’Accomplissement ()

En 1990, les éditions Peplum proposent une réédition partielle.

  1. Le Retour du roi Arthur
  2. Morgane la fée

En 2003, l'éditeur Bulle Dog propose l'intégralité de la série en 2 tomes[2] en noir et blanc.

Une édition intégrale de Camelot 3000 paraît en 2019 chez Urban Comics dans la collection « Urban Cult »[3]. Elle comprend une nouvelle traduction par Maxime Le Dain, un cahier graphique de Brian Bolland, les versions encrées et les versions mises en couleur des couvertures originales.

Notes et référencesModifier

  1. Camelot 3000 (Arédit / Artima) sur Comics VF (consulté le 2 janvier 2019)
  2. « Camelot 3000 (intégrale) », sur Bédéthèque (consulté le 2 janvier 2019)
  3. « Camelot 3000 », sur urban-comics.com (consulté le 27 octobre 2019)

BibliographieModifier

  • (en) Martin B. Shichtman et James P. Carley, Culture and the King: The Social Implications of the Arthurian Legend, SUNY Press, , 324 p. (ISBN 978-0-7914-1863-5, lire en ligne), « Camelot 3000 and the Future of Arthur », p. 297-312
  • (en) Keith Dallas, Jason Sacks, Jim Beard, Dave Dykema et Paul Brian McCoy, American Comic Book Chronicles: The 1980s, TwoMorrows Publishing, , 288 p. (ISBN 978-1-6054-9046-5, lire en ligne), p. 53-54
  • William Blanc, « Le roi Arthur chez les super-héros », dans Histoire et Images médiévales, no 55, 2014, p. 22-23.

Liens externesModifier