Caius Fonteius Capito (consul en -33)

consul romain en 33 av. J.-C.

Caius Fonteius Capito est un sénateur romain de la fin de la République romaine. Il est consul suffect en juillet 33 av. J.-C.

Caius Fonteius Capito
Fonctions
Tribun de la plèbe
Consul
Biographie
Naissance
Décès
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Fonteii Capitones (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Gens
Fonteii (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

FamilleModifier

C'est un homo novus, fils d'un Caius Fonteius Capito. Il a lui-même un fils, Caius Fonteius Capito, consul en 12 apr. J.-C.[1]'[2]

BiographieModifier

Il est peut-être membre du collège des pontifes et auteur d'une mesure populaire en 39 av. J.-C. alors qu'il est éventuellement tribun de la plèbe[3]'[4].

Comme partisan et ami de Marc Antoine, il accompagne Mécène en 37 av. J.-C. quand ils sont envoyés par Octavien pour rétablir l'amitié entre les triumvirs. Il est mentionné par Horace comme l'un de ses compagnons du voyage à Brundisium[a 1]. Lucius Cocceius Nerva et d'autres poètes, dont Virgile, sont aussi du voyage pour Brundisium où se trouve Antoine. Ils préparent le terrain pour le pacte de Tarente[5].

Après les négociations, Capito reste avec Antoine et, peu de temps après, à l'automne 37 av. J.-C., il est envoyé en Égypte pour escorter Cléopâtre VII à Antioche, en Syrie, où se trouve le quartier général d'Antoine en Orient. Capito et Cléopâtre arrivent à Antioche pendant l'hiver 37/36 av. J.-C.[a 2]

Il est consul suffect en 33 av. J.-C., succédant à Lucius Volcacius Tullus le 1er mai, ayant pour collègue successivement Lucius Autronius Paetus, Lucius Flavius et Marcus Acilius Glabrio. Il reste en poste jusqu'à la fin septembre[6]. Les deux consuls en poste sont alors remplacés par Quintus Laronius et Lucius Vinicius.

RéférencesModifier

  • Sources modernes
  • Sources antiques
  1. Horace, Saturnales, I, 5, 32.
  2. Plutarque, Antoine, 36.

BibliographieModifier

  • (en) T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic : Volume II, 99 B.C. - 31 B.C., New York, The American Philological Association, , 647 p.
  • (en) T. Robert S. Broughton, The Magistrates of the Roman Republic : Volume III, supplement, Scholars Press (Atlanta, Georgia), , 294 p.
  • Marie-Claire Ferriès, Les partisans d'Antoine. Des orphelins de César aux complices de Cléopâtre, Bordeaux, Ausonius, coll. « Scripta antiqua » (no 20), , 565 p. (ISBN 978-2-910023-83-6 et 2-910023-83-4), p. 401-403
  • Christian Settipani, Continuité gentilice et Continuité familiale dans les familles sénatoriales romaines à l'époque impériale, Linacre College, Oxford University, coll. « Prosopographica & Genealogica », , 597 p. (ISBN 1-900934-02-7)

Voir aussiModifier