Ouvrir le menu principal
Barrières de Caspary
Schéma d'une racine primaire.

Les barrières de Caspary, aussi appelées cadres de Caspary, qui tirent leur nom du botaniste Robert Caspary, sont des structures présentes dans les plantes, notamment dans les racines primaires au niveau de l'endoderme. Ces structures participent au transit de l'eau à l'intérieur des racines. Il s'agit de cadres imperméables, constitué d'une substance cireuse, la subérine ou le suber, empêchant le transit de l'eau par la voie apoplastique (ou apoplasmique). L'eau se trouve alors obligée de passer de cellule en cellule, par voie symplastique (ou symplasmique). En revanche cette barrière n'est pas complètement impermeable dans certaines zones de la racine, et le transport par voie apoplasmique reste possible au niveau des jeunes zones (comme les primordiums racinaires).


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) P. Hinsinger, A. G. Bengough, D. Vetterlein et I. M. Young, « Rhizosphere: biophysics, biogeochemistry and ecological relevance », Plant and soil, no 321(1-2),‎ , p. 125.