Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Céline et Fremault.

Céline Fremault
Illustration.
Céline Fremault en 2012
Fonctions
Ministre bruxelloise du Logement, de la Qualité de vie, de l’Environnement et de l'Énergie

(4 ans, 11 mois et 28 jours)
Ministre-président Rudi Vervoort
Gouvernement Vervoort II
Prédécesseur Évelyne Huytebroeck (Environnement et Énergie)
Christos Doulkeridis (Logement)
Successeur Nawal Ben Hamou (Logement)
Alain Maron (Environnement et Énergie)
Ministre bruxelloise de l'Économie, de l'Emploi, de la Recherche scientifique et du Commerce

(1 an, 4 mois et 12 jours)
Ministre-président Charles Picqué
Rudi Vervoort
Gouvernement Picqué IV
Vervoort I
Prédécesseur Benoît Cerexhe
Successeur Didier Gosuin
Députée au Parlement de la région de Bruxelles-Capitale

(8 ans, 7 mois et 17 jours)
Législature 2004-2009
2009-2014
Prédécesseur Joëlle Milquet
Successeur Hervé Doyen
Biographie
Nom de naissance Céline Fremault
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Ixelles (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique cdH
Diplômée de Université catholique de Louvain

Céline Fremault
Membre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale

Céline Fremault, née le à Ixelles, est une femme politique belge bruxelloise, membre du Centre démocrate humaniste (cdH). Elle est licenciée et agrégée en droit. Elle enseigne le droit public à l'Institut Cardijn à Louvain-la-Neuve. Elle est ministre bruxelloise de 2013 à 2019.

Carrière politiqueModifier

Conseillère communale à Uccle depuis 2006, Céline Fremault a prêté serment le 3 décembre 2012 en tant qu'Échevine des Familles, des Crèches, de la Santé et de l'Égalité des chances.

Élue au Parlement bruxellois en 2004[1], elle s'intéresse particulièrement à la question de l'égalité hommes-femmes. Elle a également travaillé sur les thématiques du logement, des finances et des affaires sociales.

Elle devient, le , ministre au sein du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale en remplacement de Benoît Cerexhe, devenu Bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre. Elle est chargée de l'Économie, de l'Emploi, de la Recherche scientifique et du Commerce extérieur, membre du Collège de la Commission communautaire française (COCOF), chargée de la Fonction publique, de la Politique de la Santé et de la Formation professionnelle des Classes moyennes et membre du Collège réuni de la Commission communautaire commune (COCOM), chargée de la Politique de la Santé et de la Fonction publique.

Le 20 juillet 2014, après les élections régionales du 25 mai 2014, elle devient ministre régional bruxelloise du Logement, de la Qualité de vie, de l’Environnement et de l'Énergie au sein du Gouvernement Vervoort II, malgré son élection comme députée fédérale.

Tête de liste du cdH aux élections régionales de 2019, en Région bruxelloise, elle est réélue avec 7 707 voix[2]. Son parti choisit l'opposition[3].

Fonctions politiquesModifier

  • 3 décembre 2012 - 8 mars 2013 : Échevine des Familles, des Crèches, de la Santé et de l'Égalité des chances à Uccle
  • Depuis 2004 : Présidente des Femmes cdH
  • Depuis le 19 juillet 2004 : Membre du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale
  • 8 mars 2013 - 20 juillet 2014 : Ministre de l'Économie, de l'Emploi, de la Recherche scientifique, du Commerce extérieur, du Commerce, de la Santé, de la Formation des Classes Moyennes et de la Fonction publique de la Région de Bruxelles-Capitale
  • 20 juillet 2014 - 18 juillet 2019 : Ministre régional bruxelloise de l'Environnement, de l'Énergie et du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale

PublicationModifier

  • Égaux ? Pièges et réussites de l’égalité hommes-femmes, Liège, Belgique, Luc Pire, [4]

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « La biographie des membres du gouvernement bruxellois », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  2. « Résultats officiels : Votes nominatifs - Région de Bruxelles-Capitale », sur le site du SPF Intérieur (consulté le 20 juillet 2019).
  3. « Le CDH choisit l’opposition: «Nous ne sommes en rien indispensables», dit Prévot », Le Soir,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2019).
  4. « Céline Frémault : « Égaux ? Pièges et réussites de l’égalité hommes – femmes » », sur http://essentielle.lalibre.be, (consulté le 22 avril 2011)