Bruno Schleinstein

acteur allemand
Bruno Schleinstein
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Bruno S.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata

Bruno S. (né à Berlin-Friedrichshain le sous le nom de Bruno Schleinstein et mort à Berlin le ) est un acteur et musicien allemand, ancien interné d'asile psychiatrique.

BiographieModifier

Bruno Schleinstein est le fils illégitime d'une prostituée qui le bat à tel point qu'il devient temporairement sourd à l'âge de trois ans. Cela le conduit à passer son enfance dans divers établissements psychiatriques ; il y passera 23 ans. Autodidacte, en plus de la peinture, il apprend à jouer de divers instruments de musique, dont le piano et l'accordéon. Musicien de rue, il travaille également en usine.

Le réalisateur Werner Herzog le découvre grâce au documentaire de 1970, Bruno der Schwarze, es blies ein Jäger wohl in sein Horn de Lutz Eisholz et s'engage à lui procurer un rôle dans un de ses films. Malgré son inexpérience, Herzog lui confie en 1974 le rôle principal dans son film L'Énigme de Kaspar Hauser qui raconte l'histoire authentique d'un jeune homme amnésique et sauvage découvert au début du XIXe siècle en Allemagne.

Deux ans plus tard, en 1976, Bruno S. joue dans un autre film de Werner Herzog, La Ballade de Bruno (Stroszek), que Herzog a écrit en quatre jours spécialement à l'intention de Bruno S.. La Ballade de Bruno contient une série d'allusion biographiques à la vie de Bruno S, comme l'utilisation dans le film de son propre appartement. Bruno S. joue dans le film de ses propres instruments. La Ballade de Bruno est le film que Ian Curtis du groupe Joy Division regardait juste avant son suicide en 1980[1].

En 2003, le photographe et cinéaste Berlinois Miron Zownir produit un documentaire sur son ami Bruno S. – Estrangement is Death (titre original: Bruno S. - Die Fremde ist der Tod)[2].

Schleinstein décède le dans son appartement à Berlin d'insuffisance cardiaque congestive[3].

Après la mort de Schleinstein, Werner Herzog a déclaré : « Dans tous mes films, et de tous les grands acteurs avec qui j'ai travaillé, il était le meilleur. Il n'y a personne qui vient avant lui. Dans son humanité et la profondeur de sa performance, il n'y a personne comme lui. »

FilmographieModifier

RéférencesModifier

Liens externesModifier