Bruno Hildebrand

économiste allemand
Bruno Hildebrand
Jena Johannisfriedhof Bruno Hildebrand.jpg
Buste de Bruno Hildebrand au-dessus de sa sépulture au cimetière Saint-Jean d'Iéna, œuvre de son fils Adolf von Hildebrand.
Fonctions
Recteur de l'université d'Iéna
-
Recteur de l'université d'Iéna
-
Membre du Parlement de Francfort
Biographie
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Iéna
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Dir. de thèse
Maximilian Wolfgang Duncker (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Friedrich Bruno Hildebrand, né le à Naumbourg et mort le à Iéna, est un économiste et homme politique prussien.

BiographieModifier

Hildebrand étudie le droit à Leipzig, puis à Breslau. Il fait partie à Leipzig dès 1832 de la société d'étudiants Alte Leipziger. après plusieurs années en tant que doyen et professeur extraordinaire à Breslau, il s'installe en 1841 à Marbourg, où il ne tarde pas par son indépendance de vues à entrer en conflit avec l'administration. Il est nommé en 1844-1845 recteur de l'université de Marbourg. Il est suspendu en 1846 pour avoir publié un article critiquant le roi de Prusse dans le journal allemand de Londres, la Londoner Zeitung. Il ne retrouve sa liberté de parole qu'en 1848.

Il est délégué au pré-parlement de Francfort en 1848. Du , jusqu'au il représente la circonscription de Marbourg au parlement de Francfort. De 1851 à 1856, il enseigne à la Grande École de Zurich (future université); ensuite à Berne, où il fonde le premier bureau de statistiques de Suisse. En 1861, il est nommé professeur d'économie et de statistique à Iéna, où il a notamment pour étudiant Hans von Scheel (de). Il y meurt en .

Son fils Richard Hildebrand (1840–1918) devient également économiste, tandis que son fils Adolf (1847–1921) devient sculpteur, l'un des plus éminents de son époque.

ŒuvreModifier

  • Die Nationalökonomie der Gegenwart und Zukunft. Frankfurt/Main 1848.
  • Die kurhessische Finanzverwaltung. Kassel 1850.
  • Statistische Mitteilungen über die volkswirtschaftlichen Zustände Kurhessens. Berlin 1853.
  • Beiträge zur Statistik des Kantons Bern, Bd. 1. Bern 1860.
  • Il édite à partir de 1863 le Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik (publié à partir de 1873 avec Johannes Conrad), ainsi que le Statistik Thüringens, vol. Iéna, 1867–1878.

BibliographieModifier

  • (de) Helge Dvorak, Biographisches Lexikon der Deutschen Burschenschaft, vol. I Politiker, Teilband 2: F–H. Heidelberg 1999, p. 332–333.
  • Franz J. Bauer (de): Bürgerwege und Bürgerwelten. Familienbiographische Untersuchungen zum deutschen Bürgertum im 19. Jahrhundert (= Schriftenreihe der Historischen Kommission bei der Bayerischen Akademie der Wissenschaften Band 43). Vandenhoeck & Ruprecht, Göttingen 1991 (ISBN 3-525-35945-4) (zu Hildebrand: S. 115–178, Digitalisat).
  • Johannes Conrad: Bruno Hildebrand †. In: Ders. (Hrsg.): Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik. Gustav Fischer, Jena, 1878, Band 30, S. 1–16 (digizeitschriften.de).
  • Ewald Grothe (Hrsg.): Die Abgeordneten der kurhessischen Ständeversammlungen 1830–1866. (=Veröffentlichungen der Historischen Kommission für Hessen. Bd. 48, 13 = Politische und parlamentarische Geschichte des Landes Hessen. Bd. 43). Historische Kommission für Hessen, Marburg 2016 (ISBN 978-3-942225-33-5), Nr. KSV-192.
  • (de) Theodor Inama von Sternegg (de), « Hildebrand, Bruno », dans Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 12, Leipzig, Duncker & Humblot, , p. 399-402
  • Jochen Lengemann: MdL Hessen. 1808–1996. Biographischer Index (= Politische und parlamentarische Geschichte des Landes Hessen. Bd. 14 = Veröffentlichungen der Historischen Kommission für Hessen. Bd. 48, 7). Elwert, Marburg 1996 (ISBN 3-7708-1071-6), S. 186.
  • (de) Dieter Lindenlaub, « Hildebrand, Bruno », dans Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 9, Berlin 1972, Duncker & Humblot, p. 121–122 (original numérisé).

Liens externesModifier