Ouvrir le menu principal

Boulevard Davout

boulevard de Paris, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Davout.

20e arrt
Boulevard Davout
Image illustrative de l’article Boulevard Davout
Le boulevard entre les portes de Montreuil et de Vincennes.
Situation
Arrondissement 20e
Quartier Charonne
Début 111, cours de Vincennes et 1, avenue de la Porte-de-Vincennes
Fin 178, rue de Bagnolet et 2, place de la Porte-de-Bagnolet
Morphologie
Longueur 1 870 m
Largeur 40 à 42 m
Historique
Ancien nom Précédemment, partie de la rue Militaire
Géocodification
Ville de Paris 2608
DGI 2608

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard Davout
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le boulevard Davout est une voie du 20e arrondissement de Paris. C'est un élément de la ceinture de boulevards extérieurs dits « boulevards des Maréchaux ».

Sommaire

Situation et accèsModifier

Le boulevard part du cours de Vincennes et, se dirigeant vers le nord, passe par la porte de Montreuil avant d'arriver à la porte de Bagnolet, où il laisse place au boulevard Mortier.

Après avoir été accessible par la ligne de bus de Petite Ceinture, le boulevard Davout est désormais accessible par la ligne 3 du tramway   .

Origine du nomModifier

Le boulevard doit son nom de Louis Nicolas Davout (1770-1823), duc d'Auerstædt, prince d'Eckmuhl, maréchal de France.

HistoriqueModifier

Le boulevard Davout fait partie de la ceinture de boulevards créée à partir de 1861 le long de l'enceinte de Thiers, à la place la rue Militaire. Il prend son nom actuel en 1864.

Fin , les travaux préparatoires à l'installation de la ligne 3b du tramway d'Île-de-France dit tramway des Maréchaux Est débutent sur le milieu de la voirie. La ligne est mise en service le .

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • No 51 : école des filles où le peintre Maurice Guy-Loë a peint une fresque, La Farandole, en 1933.
  • No 62 : siège en 2011-2012 de l'hebdomadaire Charlie Hebdo : un incendie criminel y est perpétré dans la nuit du 1er au 2 novembre 2011.
  • No 63 : un des accès au jardin de la Gare-de-Charonne qui est longé par le boulevard Davout.
  • No 73 : le studio Davout.