Bordetella

genre de bactéries

Les Bordetella sont un genre de bactéries. Ces germes étaient autrefois rangés parmi les Haemophilus. En réalité, ils n'exigent pas les facteurs de croissance contenus dans le sang : le sang agit comme détoxiquant des milieux de culture.

Le genre Bordetella comprend 9 espèces[1] :

Les trois espèces B. pertussis, B. parapertussis et B. bronchiseptica sont souvent réunies sous l'appellation de Bordetella classiques, en opposition aux six autres espèces "non-classiques".

Caractères morphologiquesModifier

Ce sont des coccobacilles courts (0,5 µm à 1 µm de long et 0,2 à 0,4 µm de large) à Gram négatif, asporulés, mobiles à ciliature péritriche ou immobiles.

Caractères biochimiquesModifier

Ils sont aérobies stricts (à métabolisme respiratoire), à l'exception de B. petrii, capable de métabolisme anaérobie[2]. Ils sont incapables de cataboliser les glucides, leur énergie est fournie par les acides aminés.

Caractères culturauxModifier

Ce sont des germes très exigeants. Ainsi, l'isolement des Bordetella nécessite des milieux complexes enrichis en acides gras saturés et en sang (comme le milieu Bordet Gengou). Croissance lente : petites colonies brillantes qui apparaissent en trois jours en moyenne. La température optimale de croissance est comprise entre 35 et 37 °C. Leur culture nécessite la présence de nicotinamide et des dérivés soufrés (cystéine) mais pas de facteur X ou V (contrairement aux Haemophilus).

Caractères génétiquesModifier

Le %GC est compris entre 61 et 70.

HabitatModifier

Ce sont des parasites obligatoires ne survivant pas longtemps dans le milieu extérieur, à l'exception notable de B. petrii, retrouvée libre dans l'environnement[2]. Ils ont un tropisme principalement des voies respiratoires et sont retrouvés en tant que saprophytes chez les animaux. Les espèces classiques sont responsables de la coqueluche chez l'Homme.

PhylogénieModifier

Cladogramme des Bordetella basé sur les travaux de Linz et al. (2016)[1]. Les trois espèces classiques, paraphylétiques, sont réunies en un groupe monophylétique.




Bordetella classiques




B. trematum




B. hinzii




B. avian



B.holmesii








B. ansorpii



B. petrii




Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Bodo Linz, Yury V. Ivanov, Andrew Preston et Lauren Brinkac, « Acquisition and loss of virulence-associated factors during genome evolution and speciation in three clades of Bordetella species », BMC Genomics, vol. 17, no 1,‎ , p. 767 (ISSN 1471-2164, PMID 27716057, PMCID PMC5045587, DOI 10.1186/s12864-016-3112-5, lire en ligne, consulté le )
  2. a et b (en) F von Wintzingerode, A Schattke, R A Siddiqui et U Rösick, « Bordetella petrii sp. nov., isolated from an anaerobic bioreactor, and emended description of the genus Bordetella. », International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology, vol. 51, no 4,‎ , p. 1257–1265 (ISSN 1466-5026 et 1466-5034, DOI 10.1099/00207713-51-4-1257, lire en ligne, consulté le )

Liens externesModifier