Boomerang (boisson)

boisson alcoolisée sucrée

Boomerang est une boisson alcoolisée à base de malt aromatisée au citron lancée en 1998 par le brasseur Labatt.

HistoriqueModifier

Lancée en 1998 au Canada par le brasseur Labatt qui s'inspire de la Two Dogs (en) australienne[1], la boomerang marque l'émergence des boissons sucrées alcoolisées dans ce pays[2]. Après un bon démarrage, la boisson voit ses ventes chuter, de 10% en 2000 puis de 35% en 2001 malgré la création de déclinaisons dans plusieurs saveurs différentes. En 2003 le producteur décide de recentrer la gamme sur la saveur citron et d'y ajouter une seule déclinaison, la vodkice. Ce changement accompagné d'une forte campagne de publicité relance les ventes de 65%[3].

Au mois de mai 2003, Interbrew lance la commercialisation de la boisson en France avec pour objectif d'écouler 4 millions de bouteilles d'ici à la fin de l'année[4]. En 2004, le magazine Rayon boissons la classe parmi le top des boissons de l'année témoignant ainsi de son succès[5]. Ce succès conduit le brasseur à tripler le volume de production dès 2004[6]. Cette année là, boomerang est la 10ème marque la plus vendue dans le pays[7].

Mais le , l'extension de la taxe sur les boissons prémix à ces boissons sucrées renchérit fortement le coût du produit[8] et conduira à sa disparition[9].

PrésentationModifier

La boisson titre à 6,1° d'alcool.

En France, la boisson est conditionnée en pack de 4 bouteilles de 25 centilitres « vert granny », vendues 3€64 en 2004[5]. Cette même année, la boisson est déclinée au format 75cl[7].

Notes et référencesModifier

  1. Ariane Krol, « Tornade contre Boomerang », Commerce, vol. 100, no 8,‎ , p. 9
  2. Yannick Masse, La construction de la consommation des boissons sucrées alcoolisées Four Loko et FCKD UP chez les jeunes comme problème public au Québec, Université d'Ottawa, , 209 p. (lire en ligne), p. 35
  3. François Perreault, « Vodkice et Source ont été propulsées par la pub », La Presse,‎
  4. Clotilde Briard, « La bière rêve de se faire mousser auprès de nouveaux clients », sur Les Echos, (consulté le )
  5. a et b Marie-Dominique Arrighi, « Le coup de «Boomerang» », sur Libération, (consulté le )
  6. Yann Bernal, « Les autorités s'attaquent aux boissons alcoolisées pour jeunes », AFP Infos Françaises,‎
  7. a et b Marion Varin, « Boomerang frappe fort en France », Infopresse,‎
  8. Marie-Dominique Arrighi, « Les nouveaux «prémix» taxés juqu'à plus soif », sur Libération (consulté le )
  9. Sylvie Leboulenger, « L’inexorable ascensiond’AB InBev », sur lsa-conso.fr, (consulté le )