Bobrek (camp de travail)

sous-camp du complexe d'Auschwitz-Birkenau, près d'Oświęcim, installé par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale

Le camp de Bobrek est un sous-camp du complexe d'Auschwitz-Birkenau, près d'Oświęcim, installé par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

Construit dans une usine désaffectée située à 4 kilomètres du camp principal, son aménagement a été effectué par un groupe de prisonniers sélectionnés spécialement, entre décembre 1943 et avril 1944. Le camp a été en fonctionnement de mai 1944 à janvier 1945.

Parmi ses internés, au nombre relativement faible (environ 250 : 213 hommes au et 38 femmes au ), se trouvait Simone Veil, future présidente du Parlement européen.

Ce camp avait été créé par la compagnie Siemens désireuse de produire des éléments métallurgiques pour l'industrie de guerre allemande. Par rapport à l'enfer d'Auschwitz-Birkenau, la vie à Bobrek était moins difficile. Le travail se passait à l'intérieur de l'usine, qui protégeait des intempéries, et les prisonniers étaient logés sur place, ce qui évitait les appels de plusieurs heures qui existaient tant à Auschwitz qu'à Birkenau. La présence d'une trentaine de femmes, qui s'occupaient de la cuisine et des jardins, adoucissait également la vie des prisonniers.

Le camp a été évacué le et les prisonniers ont été forcés à effectuer une marche de la mort vers l'Allemagne.

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier