Birgivi

lettré et moraliste ottoman
Birgivi
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
امام محمد بن پير على بن اسكندر برگوىVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Religion

Muhammed ibn Pîr 'Ali Birgewī (ou Birgivi, ou Birgili, littéralement "de Birgi), né à Balıkesir en 928/1522, mort à Birgi (Pyrgion) en 981/1573, est un lettré et moraliste ottoman dont les ouvrages eurent une grande influence dans l'Empire ottoman.

Il suit un enseignement religieux à Istanbul puis y enseigne lui-même, à Istanbul et Edirne, sous la direction spirituelle du cheikh soufi (Bayramiye) Abd el-Rahmân Karamânî.

Il accepte ensuite le poste de professeur à la madrassa de Birgi proposé par Ata Allah Efendi, tuteur de Sélim II.

C'est à Birgi qu'il meurt de la peste.

Birgivi est un conservateur en matière religieuse, s'attachant à la lettre et la tradition, dénonçant par exemple la corruption dans la religion (rémunération des religieux en échange d'actes religieux, développement du Waqf).

Il s'est exprimé par de nombreuses manuels et œuvres de vulgarisation dont le plus célèbre est le Vasiyet nâme, par des sermons dont certains furent imprimés et par des missives (rissala), engageant des controverses avec d'autres savants religieux comme Bilâl-zade, son principal ennemi.

ŒuvresModifier

  • le Vasiyet nâme (Livre du Testament)
  • l'Izhâr, ouvrage de grammaire
  • les Awâmil, ouvrage de grammaire
  • Tarîka Muhammadiyya, sermons
  • le Chemin de Mohammed (texte en ligne en anglais)

SourcesModifier