Biorn le Viking

Biorn le Viking
Série
Titre de la série dans Pirates
Titre de la série dans Pirates

Scénario Jean Ollivier
Dessin Eduardo Coelho
Genre(s) Aventure
Moyen Âge

Thèmes Vikings
Personnages principaux Biorn
Niord
Grettir
Lieu de l’action Scandinavie
Baltique
Europe de l'Ouest
Mer Celtique
Époque de l’action IXe siècle - Xe siècle

Pays Drapeau de la France France
Langue originale français
Éditeur Aventures et Voyages
Première publication Brik no 56 en novembre 1962

Prépublication Brik de 1962 à 1964
Pirates de 1966 à 1968

Biorn le Viking est une série de bande dessinée publiée en petit format, sur le thème des Vikings[1]. Elle est réalisée par Jean Ollivier au scénario et Eduardo Coelho au dessin, de 1962 à 1968.

ParutionModifier

Après Ragnar le Viking paru dans Vaillant, le duo Jean Ollivier-Eduardo Coelho crée de nouveau une série consacrée à l'univers des vikings, cette fois-ci pour le petit format Brik en 1962. Biorn paraît mensuellement dans la revue jusqu'en 1964.

Après une interruption de deux années, la série est reprise en 1966 chez le même éditeur mais dans un autre périodique, le trimestriel Pirates. La série s'arrête en 1968 mais celle-ci est rééditée dans Pirates de 1976 à 1981.

HistoireModifier

Au début de l'aventure, Biorn devient le nouveau chef de la flotte viking, au détriment du cruel Eyulf qui devient son ennemi. Lors d'un raid danois sur Nidaros, Biorn affranchit les esclaves pour défendre la cité. Mais, pour cette raison, il est condamné à mort par le Thing et son chef Hialmar. Biorn réussit néanmoins à s'enfuir à bord de son drakkar avec son ami Niord et les esclaves affranchis, mais son père adoptif, Hauk, est tué durant leur fuite.

Le lecteur suit alors les aventures du héros accompagné par son ami, le rusé Niord et une vingtaine d'hommes d'équipage, à bord de leur drakkar Le Harfang. Il a laissé à Nidaros, en Norvège, son aimée Grettir, fille de Hialmar.

Auparavant, le frère aîné de Biorn et chef de famille Sigurd avait trouvé la mort lors d'un combat en mer contre les Danois de Hrolf. Biorn finit par venger son frère récupérer l'épée familiale en combattant Hrolf (L’Épée de Sigurd).

Biorn retrouve Grettir, prisonnière des Saxons de Ayr (Les Fils de la tempête), mais elle disparaît de la série, sans explication, à l'avant-dernier épisode (La Grande Muraille).

L'univers viking dans la bande dessinée de Jean Ollivier et Eduardo Coelho tient une place importante. Leur précédent héros viking, Ragnar ainsi que Biorn, dans le dernier épisode de la série rencontrent Erik le Rouge, personnage réel que les auteurs finissent par adapter en bande dessinée en 1976. Dans cet ultime épisode, Niord, ami et frère juré de Biorn, meurt ; indiquant lors de son dernier souffle la direction que doivent suivre Biorn et l'équipage du Harfang en quittant le Groenland : le sud.

Voyages et peuples rencontrésModifier

Biorn le Viking vit dans son époque du haut Moyen Âge et va y rencontrer de nombreux peuples, lui le Norvégien : les Danois voisins, les Baltes, les Saxons, les Angles, les Frisons, les Corniques, les Francs, les Bructères, les Brittons, les Pictes, les Gaëls, les Bretons, les Cambriens ou les Gallois.

Biorn, Niord et l'équipage du Harfang vont d'abord naviguer en Mer Baltique avant d'entrer dans le grand océan : d'abord en Mer du Nord, puis alternant des allers-retours entre celle-ci, la Manche et la Mer d'Irlande. Ils terminent leurs voyages par la grande traversée qui les mènent jusqu'aux côtes du Groenland.

Biorn le Norvégien de Nidaros débute ses voyages en territoire danois à l'époque : sur l'île de Rügen en mer Baltique (La Sorcière de Rugen et Le Sceau du diable) et à Bravalla en Suède (Les Hommes aux boucliers ronds).

Il rejoint ensuite le Danelaw (Le Maître des runes), puis reste quelque temps en Frise : à Den Burg et De Cocksdorp (Le Moulin de Cockdorp) et dans l'estuaire du Waal (La Meule des esclaves). Il revient ensuite sur la côte est de l'Angleterre où il passe un hiver (La Coupe des promesses et Witokind le sauvage).

Il rentre une première fois en Mer d'Irlande et découvre une île étrange au large de la Grande-Bretagne (L’Île des sacrifices). Il participe ensuite à un raid, au sein d'une flotte danoise sur les îles de l'Étain à la pointe des Cornouailles. Il débarque en Francie, sur une côte aux confins de la Neustrie et de l'Austrasie, près de la Picardie. Il continue plus au nord à Schouwen en Zélande (L’Épreuve de Niord). Biorn et Niord vont ensuite s'enfoncer assez loin à l'intérieur du continent, découvrir ébahis des ruines romaines et entrer en contact avec un peuple germanique, les Bructères (Le Village inconnu, La Forteresse sacrée) en confit avec des Saxons. Après cette aventure le Harfang reprend la mer et l'équipage découvre le Pays de Galles (L’Écu de Madoc et La Piste rouge), notamment le pays de Rhondda. Il descend ensuite jusqu'en petite Bretagne à Donges (L’Anneau de Grettir).

Il remonte ensuite en Mer d'Irlande, où il vivra ses dernières aventures en Écosse : chez les Saxons d'Ayr (Les Fils de la tempête), dans une colonie de Gaëls (La Baie des Gaëls), dans une île cambrienne de West-Anglie en la cité d'Exel[2] (Le Jarl des Orcades). Toujours en Cambrie, Biorn et son équipage remonte plus au nord près du Mur d'Antonin et à Cartraeth (La Grande muraille) où Pictes et Bretons du nord combattent.

Il termine ses pérégrinations au Groenland à Westbygde (Vestribyggd ou « établissements de l'ouest ») une des colonies fondée par Erik le Rouge.

PublicationModifier

Brik (1962-1964)Modifier

no  de publication Titre Longueur Date de publication Reprises
Brik 56 La Loi du Nord 21 planches 11/1962 Pirates 62
Brik 57 Le Maître des drakkars 20 planches 12/1962 Pirates 62
Brik 58 Les Danois attaquent 21 planches 01/1963 Pirates 63
Brik 59 La Fosse des condamnés 20 planches 02/1963 Pirates 63
Brik 60 Les Guerrières de Nidaros 20 planches 03/1963 Pirates 64
Brik 61 La Nuit de sang ! 20 planches 04/1963 Pirates 64
Brik 62 Le Harfang 20 planches 05/1963 Pirates 65
Brik 63 La Sorcière de Rugen 20 planches 06/1963 Pirates 65
Brik 64 Le Sceau du diable 20 planches 07/1963 Pirates 66
Brik 65 Les Hommes aux boucliers ronds 20 planches 08/1963 Pirates 66
Brik 66 La Fille de Bravalla 20 planches 09/1963 Pirates 67
Brik 67 Le Maître des runes 20 planches 10/1963 Pirates 67
Brik 68 Le Moulin de Cockdorp 20 planches 11/1963 Pirates 68
Brik 69 La Meule des esclaves 20 planches 12/1963 Pirates 69
Brik 70 L’Épée de Sigurd 20 planches 01/1964 Pirates 70
Brik 71 La Coupe des promesses 20 planches 02/1964 Pirates 71
Brik 72 Witokind le sauvage 20 planches 03/1964 Pirates 72

Pirates (1966-1968)Modifier

no  de publication Titre Longueur Date de publication Reprises
Pirates 21 L’Île des sacrifices 120 planches 02/1966 Pirates 73 à 76[3]
Pirates 22 La Forteresse sacrée 119 planches 05/1966 Pirates 77 à 79[4]
Pirates 23 Le Dragon de Kilgaar 40 planches 08/1966 Pirates 80
Pirates 24 L’Anneau de Grettir 40 planches 11/1966 Pirates 81
Pirates 26 Les Fils de la tempête 40 planches 05/1967 Pirates 82
Pirates 27 La Baie des Gaëls 40 planches 08/1967 Pirates 83
Pirates 28 Le Jarl des Orcades 40 planches 11/1967 Pirates 84
Pirates 29 La Grande Muraille 40 planches 02/1968 Pirates 85
Pirates 30 Erik le Rouge 40 planches 05/1968 Pirates 86

CouverturesModifier

Le dessinateur italien Enzo Chiomenti, par ailleurs auteur de séries petit format, a dessiné plusieurs couvertures de la série Biorn le Viking pour la revue Pirates, mais n'en a réalisé qu'une seule durant sa période de publication (Pirates n°22 de 1966 pour le récit La Forteresse sacrée), les autres illustrations couvrant les années de republication.

  • Couverture pour le récit La Forteresse sacrée d’Enzo Chiomenti (dessin), no 22, 1966.
  • Couverture pour le récit fragmenté L’Île des sacrifices d’Enzo Chiomenti (dessin), no 73, 1979 (reprise pour le recueil "Pirates" n°16).
  • Couverture pour le récit L’Épreuve de Niord d’Enzo Chiomenti (dessin), no 74, 1979.
  • Couverture pour le récit Le Village inconnu d’Enzo Chiomenti (dessin), no 75, 1979.
  • Couverture pour le récit Le Dragon de Kilgaar d’Enzo Chiomenti (dessin), no 80, 1980.
  • Couverture pour le récit L’Anneau de Grettir d’Enzo Chiomenti (dessin), no 81, 1981 (reprise pour le recueil n°18).
  • Couverture pour le récit Les Fils de la tempête d’Enzo Chiomenti (dessin), no 82, 1981.
  • Couverture pour le récit La Baie des Gaëls d’Enzo Chiomenti (dessin), no 83, 1981 (reprise pour le recueil n°19).
  • Couverture pour le récit Le Jarl des Orcades d’Enzo Chiomenti (dessin), no 84, 1981.
  • Couverture pour le récit Erik le Rouge d’Enzo Chiomenti (dessin), no 86, 1981.

TraductionsModifier

  • Portugais : Biorn, O Viking, traduit et publié dans Mundo de Aventuras (pt) 2e série :
    • ? , n°238, 20 avril 1978 (couverture inédite de Victor Peon)
    • A Lei do Norte (La Loi du Nord), n°274, 28 décembre 1978 (couverture inédite de ?)
    • As Guerreiras de Nídaros (Les Guerrières de Nidaros), n°303, 26 juillet 1979 (couverture inédite de Zénetto)
    • A Noite de sangue (La Nuit de sang !), n°323, 13 décembre 1979 (couverture inédite de Augusto Trigo)
    • Harfang (Le Harfang), n°350, 19 juin 1980 (couverture inédite de ?)
    • A Feiticeira de Rugen (La Sorcière de Rugen), n°409, 13 août 1981 (couverture inédite de Augusto Trigo)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Normands et Vikings en BD: séries, albums isolés d’autres séries, albums one shot (1948-2012), ceredi.labos.univ-rouen.fr
  2. Erratum : Jean Ollivier ne nomme pas l'île mais parle d'une "île du Forth", fleuve qui se jette en Mer du Nord et non en Mer d'Irlande.
  3. Le long récit L’Île des sacrifices été réédité en 5 parties : L’Île des sacrifices (Pirates 73), L’Épreuve de Niord (Pirates 74), Le Village inconnu (Pirates 75) et La Piste des Vikings (Pirates 76).
  4. Le long récit La Forteresse sacrée a été réédité en 3 parties : La Forteresse sacrée (Pirates 77), L’Écu de Madoc (Pirates 78) et La Piste rouge (Pirates 79).