Beta vulgaris

espèce de plantes
Beta vulgaris
Description de cette image, également commentée ci-après
Beta vulgaris subsp. vulgaris
Classification selon Tropicos
Règne Plantae
Classe Equisetopsida
Sous-classe Magnoliidae
Super-ordre Caryophyllanae
Ordre Caryophyllales
Famille Amaranthaceae
Genre Beta

Espèce

Beta vulgaris
L., 1753 [1]

Statut de conservation UICN

( CR )
CR B1ab(iii,iv)+2ab(iii,iv) :
En danger critique d'extinction

Beta vulgaris est une espèce de plantes de la famille des Amaranthaceae, originaire de l'ancien monde, dont plusieurs types de variétés sont cultivés (bettes, betteraves fourragères, potagères et sucrières).

On reconnait généralement trois sous-espèces :

  • Beta vulgaris subsp. vulgaris qui regroupe toutes les variétés cultivées (betteraves et bettes),
  • Beta vulgaris subsp. maritima, la bette maritime, considérée comme l'ancêtre sauvage des variétés cultivées, qui se rencontre sur les côtes atlantiques et méditerranéennes de l'Europe,ainsi qu'au Proche-Orient et en Inde,
  • Beta vulgaris subsp. adanensis, autre sous-espèce sauvage, présente de la Grèce à la Syrie.

Elle fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe ou début du IXe siècle).

DescriptionModifier

 
Beta vulgaris subsp. maritima.

Beta vulgaris est une plante herbacée bisannuelle ou, plus rarement, vivace, aux tiges feuillues pouvant atteindre 1 à 2 mètres de haut, à racine pivotante épaisse.

Les feuilles, au limbe cordiforme, mesurent de 5 à 20 cm de long chez les plantes sauvages (souvent beaucoup plus grandes chez les plantes cultivées).

Les fleurs, vertes ou rougeâtres, à cinq pétales, sont groupées en épis denses ; chaque fleur est très petite, d'un diamètre de 3 à 5 mm ; elles sont pollinisées par le vent.

Les fruits sont des nucules regroupés en glomérules.

TaxinomieModifier

Beta vulgaris appartient à la famille des Amaranthaceae, sous-famille des Betoideae. Elle était auparavant classée dans la famille des Chenopodiaceae.

La première description de Beta vulgaris est due à Linné, et fut publiée en 1753 dans la première édition du Species Plantarum, p. 222[2]. Il créa en même temps le genre Beta et considéra d'abord la betterave, la bette maritime et la bette comme trois variétés différentes de l'espèce Beta vulgaris (à l'époque on ne connaissait pas la betterave sucrière, ni la betterave fourragère). Dans la deuxième édition du Species Plantarum, publiée en 1762, p. 322, Linné a érigé la forme sauvage en espèce distincte (Beta maritima) et a regroupé les formes cultivées dans l'espèce Beta vulgaris[3].

Aujourd'hui, les formes sauvages et cultivées, qui peuvent être hybridées et avoir une descendance fertile, sont toutes considérées comme des sous-espèces d'une nature commune. La position taxonomique des différentes formes cultivées, telles que variétés ou sous-espèces, a été modifiée à de nombreuses reprises. Il est désormais admis que les cultivars doivent être tous regroupés au sein de la sous-espèce Beta vulgaris subsp. vulgaris[4].

La bette est parfois appelée abusivement blette. Le terme vernaculaire blette renvoie en fait à une autre espèce, Amaranthus blitum L., une amarante anciennement cultivée mais presque inconnue en France de nos jours.

SynonymesModifier

Selon Euro+Med Plantbase[5] :

  • Beta cicla L.
  • Beta crispa Tratt.
  • Beta esculenta Salisb., nom. illeg.
  • Beta sulcata Gasp.
  • Beta vulgaris subsp. esculenta Cout.

Liste des sous-espèces et variétésModifier

 
Diverses variétés cultivées de Beta vulgaris.

Selon Catalogue of Life (7 août 2014)[6] :

  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. adanensis (Pamukç.) Ford-Lloyd & J. T. Williams
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. foliosa Asch. & Schweinf. ex Boiss.
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. maritima
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. orientalis
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. vulgaris
  • variété Beta vulgaris var. cicla
  • variété Beta vulgaris var. pilosa
  • variété Beta vulgaris var. rapacea
  • variété Beta vulgaris var. rubra

Selon The Plant List (7 août 2014)[7] :

  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. adanensis (Pamukç.) Ford-Lloyd & J.T. Williams
  • variété Beta vulgaris var. trojana (Pamukç.) Ford-Lloyd & J.T. Williams

Selon Tropicos (7 août 2014)[1] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. adanensis (Pamukç.) Ford-Lloyd & J.T. Williams
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. asiatica Krassochkin ex Burenin
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. cicla (L.) Schübl. & G. Martens
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. foliosa Asch. & Schweinf.
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. lomatogonoides Aellen
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. macrocarpa (Guss.) Thell.
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. maritima (L.) Arcang.
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. orientalis Aellen
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. patula (Aiton) Ford-Lloyd & J.T. Williams
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. provulgaris Ford-Lloyd & J.T. Williams
  • sous-espèce Beta vulgaris subsp. vulgaris
  • variété Beta vulgaris var. altissima Döll
  • variété Beta vulgaris var. asiatica Burenin
  • variété Beta vulgaris var. atriplicifolia Krassochkin
  • variété Beta vulgaris var. aurantia Burenin
  • variété Beta vulgaris var. cicla L.
  • variété Beta vulgaris var. coniciformis Burenin
  • variété Beta vulgaris var. crassa Alef.
  • variété Beta vulgaris var. foliosa (Asch. & Schweinf.) Aellen
  • variété Beta vulgaris var. glabra (Delile) Aellen
  • variété Beta vulgaris var. grisea Aellen
  • variété Beta vulgaris var. lutea DC.
  • variété Beta vulgaris var. macrocarpa (Guss.) Moq.
  • variété Beta vulgaris var. marcosii O. Bolòs & Vigo
  • variété Beta vulgaris var. maritima (L.) Alef.
  • variété Beta vulgaris var. mediasiatica Burenin
  • variété Beta vulgaris var. orientalis (Roth) Moq.
  • variété Beta vulgaris var. ovaliformis Burenin
  • variété Beta vulgaris var. perennis L.
  • variété Beta vulgaris var. pilosa (Delile) Moq.
  • variété Beta vulgaris var. rapa Dum.
  • variété Beta vulgaris var. rosea Moq.
  • variété Beta vulgaris var. rubidus Burenin
  • variété Beta vulgaris var. rubra L.
  • variété Beta vulgaris var. rubrifolia Krassochkin ex Burenin
  • variété Beta vulgaris var. saccharifera Alef.
  • variété Beta vulgaris var. trojana (Pamukç.) Ford-Lloyd & J.T. Williams
  • variété Beta vulgaris var. virescens Burenin
  • variété Beta vulgaris var. viridifolia Krassochkin ex Burenin
  • variété Beta vulgaris var. vulgaris

BiochimieModifier

Les saponines, fréquentes dans la famille des Amaranthaceae sont souvent considérées comme des facteurs antinutritionnels indésirables, mais ce point de vue tend à se nuancer ; ainsi les saponines triterpénoïdes de la Betterave rouge (Beta vulgaris L.) sont une source de composés antioxydants[8].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 7 août 2014
  2. «  Caroli Linnaei ... Species plantarum :exhibentes plantas rite cognitas, ad genera... p. 222 », sur Biodiversity Heritage Library (consulté le ).
  3. «  Caroli Linnaei ... Species plantarum :exhibentes plantas rite cognitas, ad genera... p. 322 », sur Biodiversity Heritage Library (consulté le ).
  4. (en) J. P. w. Letschert, w. Lange. , L. Frese et R. G. Van Den Berg, « Taxonomy of Beta Section Beta », Sugar Beet Research, vol. 31,‎ , p. 69-85 (lire en ligne).
  5. (en) Uotila, P. (2011): Chenopodiaceae (pro parte majore), « Details for: Beta vulgaris », sur Euro+Med Plantbase - the information resource for Euro-Mediterranean plant diversity (consulté le ).
  6. Roskov Y., Ower G., Orrell T., Nicolson D., Bailly N., Kirk P.M., Bourgoin T., DeWalt R.E., Decock W., van Nieukerken E.J., Penev L. (eds.) (2020). Species 2000 & ITIS Catalogue of Life, 2020-12-01. Digital resource at www.catalogueoflife.org. Species 2000: Naturalis, Leiden, the Netherlands. ISSN 2405-8858, consulté le 7 août 2014
  7. The Plant List, consulté le 7 août 2014
  8. (en) Katarzyna Mikołajczyk-Bator, « Triterpene saponins of red beet (Beta vulgaris L.) as a source of compounds with antioxidant capacity Saponiny triterpenowe buraka ćwikłowego (Beta vulgaris L.) jako źródło związków o działaniu antyoksydacyjnym », PRZEMYSŁ CHEMICZNY, vol. 1, no 11,‎ , p. 65-69 (ISSN 0033-2496, DOI 10.15199/62.2016.11.9, lire en ligne, consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier