Ouvrir le menu principal

Bernard Lassimone

mathématicien français

Bernard Lassimone est un mathématicien français.

Lassimone a enseigné à l'Ecole gratuite de dessin, Institut de l'agriculture, des sciences et des arts de Limoges, pour la classe industrielle. Le nom de l’école apparaît également comme suit: "Écoles gratuites de dessin, de géométrie et de méchanique". Il y était professeur de design et également directeur de cette école, au moins depuis 1825[1].

Bernard Lassimone (parfois aussi écrit "Lassimonne") a enregistré en 1828 le premier brevet au monde pour un taille-crayon.[2],[3]

Auparavant, en 1822, un livre français décrivant une invention d’un autre Français, Monsieur C. A. Boucher, sur les taille-crayons.[4] M. Boucher n'a pas demandé de brevet. Par conséquent, M. Lassimone ne peut être considéré comme l'inventeur du taille-crayon, mais comme le titulaire du premier brevet relatif à un taille-crayon.

Les taille-crayons après l'invention de Lassimone ont été vendus par Binant, un magasin de peinture à Paris. Ceci est démontré par une annonce dans un journal français du 17 février 1829. Là, les affûteuses ont été offertes à 7 francs 50 centimes[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « History of pencil sharpeners and pointers -1850 Lassimone, Cooper/Eckstein, Lahausse », sur patent-infos.de (consulté le 3 mars 2019)
  2. France min du commerce, Description des machines et procédés spécifiés dans les brevets d'invention, publ. par C.P. Molard. [With] Table générale des vingt premiers volumes. [Continued as] Description des machines ... pour lesquels des brevets d'invention ont été pris sous le régime de la loi du 5 juillet 1844, , 583, 81-83 p. (lire en ligne)
  3. « Inventions Taille-crayon - l'encyclopédie des inventions sur l'Internaute Science », sur www.linternaute.com (consulté le 3 avril 2016).
  4. Recueil de la Société polytechnique: ou Recueil industriel, manufacturier, agricole et commercial, de la salubrité publique, et des actes de l'administration propres à encourager les diverses branches de l'économie publique, Société polytechnique, , 290-295 p. (lire en ligne)