Benedict Wells

écrivain allemand

Benedict Wells, né Benedict von Schirach, le à Munich, est un romancier germano-suisse[1].

Benedict Wells
Image dans Infobox.
Benedict Wells en 2021.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Benedict von SchirachVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Père
Richard von Schirach (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Parentèle
Autres informations
Site web
Distinction
Œuvres principales
Becks letzter Sommer (d), Vom Ende der Einsamkeit (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Benedict Wells grandit en Bavière. À l'âge de six ans, il est envoyé dans un internat d'État[2] après la séparation de ses parents, l'un étant tombé malade et l'autre ayant des problèmes financiers. Après avoir obtenu son diplôme de fin d'études secondaires en 2003, il décide de ne pas aller à l'université mais de s'installer à Berlin pour se consacrer à l'écriture. Il gagne sa vie en faisant des petits boulots[3].

Son premier roman, Becks letzter Sommer (Le Dernier Été), a été largement salué et décrit par Die Zeit comme « le nouvel auteur le plus intéressant de l'année », avant d'être adapté au cinéma en 2015, avec Christian Ulmen dans le rôle principal.

Son troisième roman Fast genial (Presque génial) est devenu un best-seller en Allemagne en 2011.

Le quatrième roman de Wells, Vom Ende der Einsamkeit (La Fin de la solitude), a été publié en février 2016. Il est resté sur la liste des best-sellers allemands pendant plus de 80 semaines et a reçu le prix de littérature de l'Union européenne.

Ses livres ont été traduits en 38 langues et se sont vendus à plus d'un million d'exemplaires dans le monde[4].

FamilleModifier

Né von Schirach, Benedict est un membre de la famille noble Schirach. Il est le frère de la philosophe et écrivaine Ariadne von Schirach, un cousin de l'auteur Ferdinand von Schirach , le fils du sinologue Richard von Schirach et un petit-fils du leader de la jeunesse nazi et criminel de guerre Baldur von Schirach. Wells a légalement changé son nom de famille à l'âge de 19 ans, car il voulait se distancier de son histoire familiale, qu'il condamne. Ses antécédents familiaux ne sont devenus connus du public qu'après le succès de son troisième roman. Le nom Wells a été inspiré par le personnage d'Homer Wells dans le roman de John Irving, The Cider House Rules.

Prix littérairesModifier

  • 2008 : Bayerischer Kunstförderpreis pour Becks letzter Sommer
  • 2016 : Prix de littérature de l'Union européenne pour Vom Ende der Einsamkeit
  • 2016 : Prix du livre de la "Stiftung Ravensburger Verlag" pour Vom Ende der Einsamkeit
  • 2016 : Livre préféré des librairies indépendantes 2016 pour Vom Ende der Einsamkeit
  • 2018 : Prix de littérature Euregio pour Vom Ende der Einsamkeit
  • 2021 : Livre préféré des Suisse alémanique pour Hard Land

ŒuvreModifier

Adaptations cinématographiqueModifier

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Schweizer Pass für Benedict Wells », sur FOCUS Online, (consulté le 26 avril 2021)
  2. (en) « Benedict Wells on the tear-jerker that took Europe: 'I used anger – and love' », sur The Guardian, (consulté le 26 avril 2021)
  3. (en) « Benedict Wells | EU Prize for Literature », sur www.euprizeliterature.eu (consulté le 26 avril 2021)
  4. (de) « Benedict Wells erhält die „Goldene Diogenes Eule“ | BuchMarkt », sur buchmarkt.de, (consulté le 26 avril 2021)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :