Bataille de la colline 609

bataille en Tunisie

La bataille de la colline 609 est un affrontement qui s'est déroulé à Djebel Tahent, dans le nord-ouest de la Tunisie pendant la campagne de Tunisie de la Seconde Guerre mondiale. Les protagonistes se disputaient le contrôle de la hauteur stratégique clé « Hill 609 » et ses environs entre les forces américaines du IIe corps et les unités allemandes de l'Afrikakorps[1]. La bataille s'est avérée être une expérience formatrice pour les forces américaines — qui vit leur première victoire nette de la campagne, et fut qualifiée de « passage à l'âge adulte de l'armée américaine[2],[3] ».

BatailleModifier

Fin , la colline 609 était la clé de la ligne défensive allemande face au IIe corps, commandé par le major général Omar Bradley. Le général allemand Hans-Jürgen von Arnim utilisa la colline pour les tirs d'artillerie et l'observation. Depuis celle-ci, les Allemands pouvaient également empêcher le mouvement à la fois de la 1re division d'infanterie, commandée par le major-général Terry Allen, au sud et de la 9e division d'infanterie, commandée par le major-général Manton Eddy, au nord. La colline 609 était considérée comme l'un des objectifs les plus difficiles de Tunisie, non seulement protégée par des pentes abruptes et de l'artillerie, mais aussi par le feu des hauteurs voisines, ce qui donna aux Allemands un feu croisé sur les pentes qui y menaient[4]. Après avoir rejeté la proposition d'un contournement de la montagne, Bradley ordonna à la 34e division d'infanterie, commandée par le major-général Charles W. Ryder, de prendre la colline[1]. Après de violents combats et de lourdes pertes, la 34e division parvint à atteindre l'objectif le et, le lendemain, repoussa plusieurs contre-attaques allemandes[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e George F. Howe, United States Army in World War II: Mediterranean Theater of Operations: Northwest Africa: Seizing the Initiative In the West, Washington, D.C., Office Of The Chief Of Military History, Department Of The Army, , « Chapter XXXIII: The Advance to Mateur »
  2. Russell F. Weigley, « The Wars in North Africa », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Lowrey Nathan S, The Chairmanship of the Joint Chiefs of Staff 1949-2016, Government Printing Office, (ISBN 9780160933219, lire en ligne), 147
  4. Stephen Ambrose, Supreme Commander: The War Years of Dwight D. Eisenhower, Oxford, United States, Roundhouse Publishing Ltd, , 186–187 p. (ISBN 978-1-57806-206-5, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier