Bataille de Pontcharra

Bataille de Pontcharra
Description de cette image, également commentée ci-après
Défaite de Pontcharra 1591, bas-relief du mausolée de François de Bonne de Lesdiguières (Musée Muséum départemental des Hautes-Alpes)
Informations générales
Date
Lieu Pontcharra
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau du Royaume de France Royaume de FranceDrapeau de la Savoie Duché de Savoie
Commandants
François de Bonne de LesdiguièresDon Amédée
Forces en présence
6 000 hommes15 000 hommes

La bataille de Pontcharra a lieu le en la ville éponyme dans le cadre des guerres de Religion. Elle oppose l’armée royale commandée par Lesdiguières à l’armée du duc de Savoie Charles-Emmanuel commandée par son frère[1] Don Amédée, renforcée de contingents espagnols, napolitains et milanais commandée par d'Olivares. Malgré la supériorité numérique de l'armée hispano-savoyarde, celle-ci est mise en déroute.

ContexteModifier

Après la mort d’Henri III, une majorité de la France refuse Henri de Navarre comme roi, car protestant. La Ligue prend le pouvoir dans la plupart des villes, et facilite l’entrée du duc de Savoie en Provence, où le Parlement lui donne les pouvoirs civils et militaires, après sa victoire à Riez, à la fin de l'année 1590. Lesdiguières et le duc d’Épernon le battent au début de 1591 à Esparon et à Vinon[2].

La batailleModifier

Le 17 septembre au soir, les deux armées sont face à face. Lesdiguières et ses lieutenants Poligny, Mures, Morges, Briquemaut, Valouses ne disposent que de 6 000 hommes face à l'armée de don Amédée et d'Olivares forte de 15 000 hommes, dont 1 500 Espagnols, 2 000 Napolitains et 3 000 Milanais.

UnitésModifier

Royaume de France

BilanModifier

Notes et référencesModifier

  1. Frère bâtard du duc de Savoie
  2. Jacques Cru, Histoire des gorges du Verdon : du moyen âge à la révolution, Aix-en-Provence Moustiers-Sainte-Marie, Edisud Parc naturel régional du Verdon, , 326 p. (ISBN 978-2-744-90139-3), p. 204

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  • Ch.Dufayard, Le connétable de Lesdiguières, Paris, 1892
  • E.Escalier, Lesdiguières, dernier connétable de France, Lardanchet, 1946