Bataille d'Ingavi

La bataille d'Ingavi ou de Viacha est livrée le pendant la guerre péruano-bolivienne de 1841.

Bataille d'Ingavi
Description de cette image, également commentée ci-après
Bataille d'Ingavi
Informations générales
Date
Lieu province d'Ingavi, près de Viacha, Bolivie
Issue Victoire bolivienne
Belligérants
BoliviePérou
Commandants
général José Balliviángénéral Agustín Gamarra
Forces en présence
3 827 hommes4 500 hommes
Pertes
214 tués
461 blessés
535 tués
457 blessés

Guerre péruano-bolivienne (1841-1842)

Coordonnées 16° 45′ 24″ sud, 68° 19′ 50″ ouest

DéroulementModifier

La chute d'Andrés de Santa Cruz et la fin de la Confédération péruano-bolivienne en 1839, laisse la Bolivie dans un état d'anarchie dont le général péruvien Agustín Gamarra, qui accède à la présidence de son pays le compte profiter. Il intervient dans les rivalités politiques qui opposent les généraux boliviens qui aspirent à la succession de Santa Cruz à la tête de l'État et finalement envahit le pays en .

Les Boliviens mettent de côté leurs divergences et se rassemblent derrière le général José Ballivián, l'homme fort du moment. Les premiers combats sont favorables aux Péruviens qui mettent en déroute le 22 octobre une unité bolivienne à la bataille de Mecapapa. Le , les deux armées s'affrontent à nouveau près de Viacha dans la province d'Ingavi. La bataille dure moins d'une heure[1], mais les Boliviens remportent une victoire sans appel. L'armée péruvienne est anéantie et Gamarra tué lors de l'action.

Exploitant leur victoire et afin de contraindre le Pérou à accepter la paix, les Boliviens franchissent la frontière et occupent les provinces de Tacna, Arica et Tarapacá et les villes d'Arequipa et de Moquegua. Le , la paix est signée et l'armée bolivienne quitte le Pérou.

RéférenceModifier

  1. Latin's America's Wars, the age of the Caudillo, 1791-1899 page 138

SourcesModifier