Base aérienne de Fath

Base aérienne de Fath
پایگاه هوایی فتح
Localisation
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Ville Karadj
Coordonnées 35° 43′ 02″ nord, 50° 56′ 07″ est
Altitude 1 219 m (3 999 ft)
Géolocalisation sur la carte : Iran
(Voir situation sur carte : Iran)
Base aérienne de Fath پایگاه هوایی فتح
Base aérienne de Fath
پایگاه هوایی فتح
Pistes
Direction Longueur Surface
13/31 981 m (3 219 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code OACI OIIF
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire GRI

La base aérienne de Fath est un aérodrome militaire situé entre les plaines de Melard et Meshkin dans la province d'Alborz en Iran.

Situation géographiqueModifier

L'aérodrome se trouve à une quinzaine de kilomètres au sud de Karadj, à proximité de Farrukhabad (en), une localité du comté de Fardis (fa) dans la province d'Alborz. Le code OACI qui lui est assigné est OIIF. Il se trouve à une attitude de 1 219 mètres et dispose d'une piste en asphalte de 981 mètres de long orientée 13/31[1],[2],[3]. Il est principalement utilisée comme base pour les différents hélicoptères de la force aérospatiale de l'armée des Gardiens de la révolution islamique[4].

Sécurité et accidentsModifier

Le , un Boeing 707 de la Saha Airlines à destination de l'aéroport international Payam (en) y atterrit en catastrophe avant d'effectuer une sortie de piste qui tue quinze des seize personnes à son bord[5]. Certaines sources suggèrent que l’aéronef avait atterri à Fath par erreur[6],[7].

Deux mois plus tôt, le , un MD-88 de la Taban Airlines transportant 155 personnes, a tenté à deux reprises d'atterrir sur la piste de la base aérienne de Fath, la prenant pour celle de 3 659 mètres de l'aéroport international Payam (en). La première tentative d'approche a été interrompue à 11H26 (UTC+03:30) et l'avion en a tenté une seconde dans la foulée (également interrompue, à 11H29) avant d'atterrir finalement en toute sécurité à l'aéroport international Payam (en) à 11H31. AAID Iran a signalé que le vol avait atteint une altitude de 1 m au-dessus du sol lors d'une des deux approches[8]. Les conséquences d'une telle confusion auraient pu engendrer un accident similaire à celui du 14 janvier 2019 mais avec beaucoup plus de victimes : En effet, un MD-88 a besoin d'une piste longue d'au moins 1 500 mètres pour atterrir en toute sécurité, soit environ 500 de plus que celle de la base aérienne de Fath[9].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « OIIF - Karaj/Fath Airport », sur Skyvector.com (consulté le )
  2. (en) « Iran - IRGCAF », sur Scramble.nl (consulté le )
  3. « Fath (Iran) », sur AviationsMilitaires.net (consulté le )
  4. (en) « Iranian Revolutionary Guard Corps Aerospace Force », sur Xairforces.net (consulté le )
  5. (en) « Boeing 707 cargo plane crashes near Tehran, claims 16 lives », sur TehranTimes.com, (consulté le )
  6. (en) Tom Livingstone, « Flight engineer survives Iran plane crash », sur 9news.com, (consulté le )
  7. (en) « Iranian Army Boeing-707 Crashes Near Tehran, 15 Killed (PHOTO, VIDEO) », sur SputnikNews.com, (consulté le )
  8. (en) « Serious incident McDonnell Douglas MD-88 EP-TBC, 16 Nov 2018 », sur Aviation-safety.net (consulté le )
  9. (en) « MCDONNELL DOUGLAS MD-88 - SKYbrary Aviation Safety », sur Skybrary.aero (consulté le )