Barthélemy Tremblay

sculpteur français

Barthélemy Tremblay, né à Louvres-en-Parisis vers 1568 et mort en 1629, est un sculpteur français du début du XVIIe siècle.

Barthélemy Tremblay
Barthelemi Tremblet Gallica.jpg
Barthélémy Tremblay
Naissance
Décès
Avant le ou Voir et modifier les données sur Wikidata
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

BiographieModifier

Actif durant les règnes de Henri IV (dont il réalisa la statue en pied visible au château de Pau) et de Louis XIII, il travailla à Fontainebleau et au Louvre.

Il s'est marié le à Saint-Pierre d'Avon, près de Fontainebleau, avec Jeanne Dubreuil (†1620), sœur du peintre du roi Toussaint Dubreuil.

Il réalisa notamment le tombeau du peintre Martin Fréminet (mort en 1619), enterré à l'abbaye cistercienne de Barbeau. Le contrat pour l'exécution de cette œuvre date du . De ce monument, seul un buste du défunt subsiste, acquis par Alexandre Lenoir en 1806 pour le musée des monuments français, et aujourd'hui conservé au musée du Louvre. Fréminet y est représenté en gentilhomme, portant la chaîne de l'ordre de Saint-Michel.

Il réalisa aussi le tombeau du maréchal Alphonse d'Ornano (1548-1610), gouverneur de Guyenne et maire de Bordeaux, enterré à Bordeaux dans le couvent de la Merci. Sa statue, le représentant en orant avec le manteau et le collier de l'Ordre du Saint-Esprit est actuellement conservée et exposée au Musée d'Aquitaine de Bordeaux.

Il meurt à Paris, dans sa maison de la rue des Vieux Augustins le 13 août 1629[1] et est inhumé dans l'église Saint-Eustache. Son cénotaphe, dessiné par son gendre, le sculpteur Germain Gissey, était fixé au 49e pilier contre le mur du fond de la nef[2]

RéalisationsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. Epitaphier du vieux Paris, Tome IV Saint Eustache, page 57. Paris, Imprimerie Nationale, 1914
  2. Epitaphier du vieux Paris, Tome IV Saint Eustache, page 56, Paris, Imprimerie Nationale, 1914

BibliographieModifier

  • Henri Stein, « Les sculpteurs Barthélemy du Tremblay et Germain Gissey à Fontainebleau », Annales de la Société historique et archéologique du Gâtinais, 1901, t.XIX, p.232-239.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :