Barrage de Tichrine

Le barrage de Tichrine est un barrage de Syrie situé à 2 km à l'est de la ville de Tichrine en Syrie. Il a été construit en amont du barrage de Tabqa et du barrage d’al-Baath sur l'Euphrate. Comme les autres barrages de la vallée de l'Euphrate, sa construction entraine l'engloutissement de nombreux sites archéologiques (El Kowm) dont certains ont fait l'objet de fouilles de sauvegarde[1].

Barrage de Tichrin
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
Gouvernorat
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
Date du début des travaux
1991
Date de mise en service
1999
Barrage
Type
Hauteur
(lit de rivière)
40 m
Centrale(s) hydroélectrique(s)
Nombre de turbines
6
Type de turbines
Puissance installée
630 MW
Production annuelle
1,31 TWh/an
Géolocalisation sur la carte : Syrie
(Voir situation sur carte : Syrie)
Point carte.svg

Lors de la guerre civile syrienne, le barrage est pris par le rebelles le 26 novembre 2012[2], puis tombe sous le contrôle de l'État islamique en 2014, avant d'être repris par une coalition arabo-kurde, les Forces démocratiques syriennes (FDS), fin décembre 2015[3]

Notes et référencesModifier

  1. Danielle Stordeur, directeur de recherche CNRS, « Syrie - Jerf el-Ahmar », sur France-Diplomatie > Actions de la France > Archéologie
  2. Syrie: les rebelles gagnent du terrain, L'Express avec AFP, 26 novembre 2012.
  3. « Rojava : le barrage de Tichrine repris à l'EI par une coalition arabo-kurde », sur humanite.fr, (consulté le 10 avril 2016)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier