Ouvrir le menu principal

Barbara (peintre)

peintre futuriste italienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbara (homonymie).
Barbara
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Olga Biglieri ScurtoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Olga Biglieri ScurtoVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
BarbaraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italienne (-), Italienne ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Mouvement

Olga Biglieri Scurto, connue sous le pseudonyme de « Barbara » ( - ), est une peintre italienne du futurisme. Elle est l'une des les trois femmes membres du futurisme (avec Regina Cassolo Bracchi et Benedetta Cappa) et du mouvement de l'aéropeinture[1].

BiographieModifier

Olga Biglieri Scurto est née le 15 mars 1915 à Mortara en Lombardie. Elle commence à peindre à l'âge de onze ans[2] et a étudié pour devenir pilote aérienne en Italie[3].

Elle s'associe aux peintres futuristes et ses œuvres sont acclamées par Filippo Tommaso Marinetti, fondateur du mouvement futuriste, après que ce dernier découvre les peintures de Biglieri para hasard dans une vitrine[2].

Elle travaille sous le pseudonyme de « Barbara ». Comme les autres artistes du mouvement de l'aéropeinture, elle inclut des avions dans ses peintures ; c'est ainsi que son tableau Aeropittura di città (1939) est sélectionné pour la 22e Biennale de Venise. Le sujet principal de ce tableau est un avion, mais sa composition disparaît dans deux formes dimensionnelles[3].

Ses œuvres sont importantes car elles prouvent que cette peintre femme a pu trouver une place dans l'image futuriste homme/machine, pour créer une superdonna et une relation femme/machine[4].

Elle s'est mariée avec le peintre et poète Ignatius Scurto en 1939 et a pris en charge leurs enfants pendant la deuxième guerre mondiale. Son mari est mort en 1954[2].

Barbara meurt à Rome en 2002[2].

Conservation et expositionsModifier

En 2009, l'un de ses tableaux a fait partie d'une exposition à New York[3].

Notes et référencesModifier

  1. (it) « Futurismo: e' morta Biglieri, 'aeropittore' con Marinetti. Aveva 86 anni, fu la prima donna aviatrice », sur adnkronos.com (consulté le 2 février 2017).
  2. a b c et d (it) « Barbara (Olga Biglieri) », sur 150anni.it.
  3. a b et c (en) Giancarlo Carpi,« Furiste: Women in Art and Literature », Italiana Zerilli - Marimò, New York, 2009. Consulté le : 2 février 2017.
  4. (en) Elza Adamowicz et Simona Storchi, Back to the Futurists: The avant-garde and its legacy, Manchester University Press, (ISBN 978-1-5261-0200-3, lire en ligne), p. 35.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (fr) Francesca Brezzi, Quand le futurisme est femme : Barbara des couleurs, 2010
  • (fr) Bénézit, 1999
  • (it) Claudia Salaris, Laura Iamurri (dir.), L'arte delle donne: nell'Italia del Novecento, Sabrina Spinazzé, p. 64
  • (it) Lia Giachero, Maria Antonietta Trasforini (dir.), Donne d'arte: storie e generazioni, p. 50
  • (it) Paola Cassinelli, Futurismo, p. 54
  • (it) Filippo Tommaso Marinetti, Glauco Viazzi, Collaudi futuristi, p. 169

Liens externesModifier