Barbanne

rivière de France

Barbanne
(ruisseau de la Barbanne)
Illustration
Carte.
OpenStreetMap Tracé de la Barbanne.
Caractéristiques
Longueur 23,5 km [1]
Bassin 66 km2 [1]
Bassin collecteur Dordogne
Régime pluvial
Cours
Source nord de la Grave
· Localisation Puisseguin
· Altitude vers 79 m
· Coordonnées 44° 55′ 54″ N, 0° 02′ 37″ O
Confluence Isle
· Localisation Brun (Libourne)
· Altitude m
· Coordonnées 44° 55′ 51″ N, 0° 14′ 38″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Gironde
Régions traversées Nouvelle-Aquitaine

Sources : Sandre, Géoportail, Banque Hydro

La Barbanne (ou le ruisseau de la Barbanne[Note 1]) est un ruisseau français du département de la Gironde, affluent de l’Isle et donc sous-affluent de la Dordogne.

GéographieModifier

La Barbanne prend sa source vers 79 mètres d'altitude sur la commune de Puisseguin, deux kilomètres et demi à l'est-nord-est du bourg, au nord du lieu-dit la Grave.

Elle coule globalement de l'est vers l'ouest[1]. Elle traverse le vignoble de Saint-Émilion, servant de limite naturelle à des communes aussi réputées que Montagne, Saint-Émilion, Lalande-de-Pomerol ou Pomerol.

Elle rejoint l’Isle en rive gauche, à 1 mètre d'altitude, sur la commune de Libourne, un kilomètre et demi au nord du centre-ville, au lieu-dit Brun.

Sa longueur est de 23,5 km pour un bassin versant de 66 km2[1].

Communes traverséesModifier

Dans le seul département de la Gironde, la Barbanne arrose douze communes[1] : Puisseguin (source), Montagne, Saint-Christophe-des-Bardes, Néac, Saint-Philippe-d'Aiguille, Saint-Genès-de-Castillon, Saint-Étienne-de-Lisse, Saint-Émilion, Lalande-de-Pomerol, Pomerol, Les Billaux, Libourne (confluence).

AffluentsModifier

La Barbanne possède seize[Note 2] courts affluents répertoriés par le Sandre, dont cinq ont un nom[1] : le ruisseau de Tuillac, le ruisseau d'Aiguille, le ruisseau de Causin, le ruisseau de la Barbannotte et le ruisseau de Larguet.

HydrologieModifier

De 2000 à 2005, une station hydrologique a existé au moulin de Bassat à Puisseguin, à deux kilomètres en aval de sa source. À cet endroit le bassin versant ne représente que 10 % de sa surface totale. Sur cette courte période ont été enregistrés un débit journalier maximal à 0,719 m3/s le , et un débit instantané maximal de 1,150 m3/s, deux jours avant, le à 21 h 27[2].

Monuments ou sites remarquables à proximitéModifier

  • À Puisseguin :
    • les ruines du château de Malangin ;
    • l'église de Parsac ;
  • le château de Salles à Libourne.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Pour le Sandre, il s'agit de la Barbanne ; le Géoportail IGN l'appelle aussi sous ce nom mais également ruisseau de la Barbanne.
  2. Quinze affluents directs, plus un sur un bras secondaire de la Barbanne.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

 

Les coordonnées de cet article :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Ressource relative à la géographie  :