Baraka (Gabon)

mission protestante américaine au Gabon

Baraka est une mission protestante américaine fondée en 1842 au Gabon à l'emplacement de l'actuel Libreville.

HistoireModifier

Le Révérend John Leighton Wilson arrive au Gabon le 22 juin 1842 et fonde la mission en compagnie de sa femme, arrivé en décembre 1842 [1], et de trente-cinq missionnaires. Le site choisi était celui des baraques à esclaves, d'où le nom Baraka.[2] La mission, première école du Gabon[3], passe sous l'égide de la Société des missions évangéliques de Paris en 1894. Elle est de nos jours située dans le 4e arrondissement de Libreville.

En , le président Ali Bongo a célébré la fête de la pentecôte dans l’église évangélique de Baraka[4].

Notes et référencesModifier

  1. Hubert Deschamps, « Quinze ans de Gabon (Les débuts de l'établissement français, 1839-1853), no 180-181 », périodique=Revue française d'histoire d'outre-mer, tome 50,‎ , p. 283-345 (lire en ligne)
  2. (en) Walker, R.B.N., « The commerce of the Gaboon: its history and future prospects », Journal of the Society of Arts,‎ , p. 597 (lire en ligne)
  3. Gilbert Nguema Endamne, Revue gabonaise de recherche en éducation no 1, avril 2011, p. 18
  4. gabonactu.com

Liens externesModifier