Ouvrir le menu principal
Banque impériale
Reichsbank
Chambre de commerce et d’industrie de la Moselle
Metz Chambre de Commerce R01.jpg
Chambre de commerce et d’industrie de la Moselle
Présentation
Type
Destination initiale
Destination actuelle
Style
Architecte
Robert Curjel
Karl Coelestin Moser
Théophile Dedun
Construction
1905-1907
Occupant
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Metz
voir sur la carte de Metz
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Moselle
voir sur la carte de Moselle
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lorraine
voir sur la carte de Lorraine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L’ancienne banque impériale de Metz, ou Reichsbank, est un imposant édifice en grès rose construit au début du XXe siècle sur la place Raymond-Mondon, avenue Foch à Metz. Elle est aujourd’hui le siège la Chambre de commerce et d’industrie de la Moselle.

Contexte historiqueModifier

Pendant l’annexion, Metz se transforme sous l’action des autorités allemandes qui décident de faire de son urbanisme une vitrine de l’empire wilhelmien. L’éclectisme architectural se traduit par l’apparition de nombreux édifices de style néoroman, tels la poste centrale, le temple Neuf ou une nouvelle gare ferroviaire ; de style néogothique tels le portail de la cathédrale et le temple de Garnison, ou encore de style néorenaissance tel le palais du Gouverneur. La Reichsbank illustre parfaitement cette politique de germanisation par l’architecture déployée par Guillaume II pour asseoir son emprise sur la ville.

Construction et aménagementsModifier

Le site choisi pour le nouvel édifice, sur le Kaiser Wilhelm-Ring est alors un emplacement prestigieux. La place impériale, construite au début du XXe siècle, s’élève déjà la statue équestre du père de Guillaume II, Frédéric III d’Allemagne[1]. Les bâtiments qui entourent la place devaient symboliser le rayonnement des pouvoirs autour de l’empereur : le pouvoir financier avec la banque impériale, le pouvoir corporatiste avec la Chambre des métiers, de style néo-Renaissance en grès rose[2], le pouvoir militaire avec la caserne Prince-Frédéric-Charles[3], le pouvoir religieux avec une église dont la guerre empêcha la construction.

L’ancienne banque impériale est édifiée de 1905 à 1907 sous le nom de Reichsbank. Ses architectes, Robert Curjel et Karl Coelestin Moser[4], travaillent dans le prospère cabinet d’architecture « Curjel et Moser » de Karlsruhe. À une époque où le choix du matériau de construction n’est pas anodin, l’édifice est construit en gré rose dans un style neo-classique rhénan. L’aménagement intérieur est fonctionnel, répondant aux théories en cours de ce siècle rationnel.

Affectations successivesModifier

La banque passa sous le contrôle de la France en 1919. L’édifice est aujourd’hui utilisé par la Chambre de commerce et d’industrie de la Moselle.

Notes et référencesModifier

  1. Cette statue fut renversée par les français et détruite en 1918
  2. La Chambre des métiers est aujourd’hui l’hôtel des Arts et métiers au 1-3 avenue Foch et sert de banque et de restaurant
  3. La caserne Prince-Frédéric-Charles est aujourd’hui une caserne et un lycée.
  4. Chambre de commerce et d’industrie de la Moselle sur structurae.de.