Baie de Wakasa

baie en mer du Japon
(Redirigé depuis Baie de Wakasu)

La baie de Wakasa (若狭湾, Wakasa-wan?) est une anse naturelle le long de la côte ouest de l'île d'Honshū, au Japon. Elle est située dans la préfecture de Fukui, au nord de Kyōto[1]. Elle fait référence à un axe reliant le cap Echizen à l'extrémité ouest de la préfecture de Fukui et le cap Keiga à l'extrémité nord de la préfecture de Kyoto, et la zone maritime entourée par le littoral de Honshu, et a une superficie de 2 657 km2 [2]. Il présente une côte de Rias à grande échelle.

Baie de Wakasa
若狭湾
.
.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau du Japon Japon
Géographie physique
Type Baie
Localisation Mer du Japon
Coordonnées 35° 43′ 17″ nord, 135° 39′ 37″ est
Géolocalisation sur la carte : Ouest du Japon
(Voir situation sur carte : Ouest du Japon)
Baie de Wakasa 若狭湾
Géolocalisation sur la carte : préfecture de Fukui
(Voir situation sur carte : préfecture de Fukui)
Baie de Wakasa 若狭湾
Obama Sotomo1

PrésentationModifier

ToponymieModifier

 
La province de Wakasa, qui donne son nom à la baie.

Cette baie porte le nom de la province éponyme dont elle constitue la côte.

GéographieModifier

La baie de Wakasa est une grande dépression de la mer du Japon qui s'étale sur une côte de Rias ouverte sur les baies de Tsuruga-Sekumi, de Kohamawan, de Yashiro, de Uchiura, de Maizuru et de Miyazuwan. Elle débouche sur le site touristique d'Amanohashidate (天橋立?, « pont vers le paradis ») ou Ama no hashidate qui offre l'une des trois vues les plus célèbres du Japon, et sur le Parc quasi national d'Echizen-Kaga Kaigan. Le , l'ouest de la rivière Yura a été séparé du monument national de la baie de Wakasa, et Oeyama a été ajouté pour en faire un nouveau monument Tango-Amanohashidate-Ōeyama Quasi-National Park (en).

HistoireModifier

 
Quay Maizuru de la base Kitasui JMSDF

Lors de la Guerre russo-japonaise, la marine japonaise a supposé que la marine russe atterrirait sur le continent dans la baie de Wakasa, elle a donc mis en place un poste de garde à Maizuru afin d'empêcher l'invasion de Kyoto, de même qu'une forteresse équipée d'une tourelle fut installée le long de la côte de Maizuru, et dans la ville de Takahama.

Le port de Wakasa est, depuis l'antiquité une importante zone portuaire de pêche réputée pour le maquereau et les crustacés. En outre, la culture du fugu est également activement pratiquée (Wakasa Fugu), au Japon, seuls les cuisiniers disposant d'une licence accordée par l'État sont autorisés à préparer ce plat, considéré comme très raffiné[3].

Actuellement, le port est principalement utilisé par les professionnels de la mer venus de la Région du Kansai en été. Ces dernières années, avec le rétablissement de l'environnement, un petit nombre de baleines, dauphins, loutres (rares) et tortues de mer sont réapparus dans la baie.

Les installations militairesModifier

Le port de Maizuru contient les bases navales de la Force maritime d'autodéfense japonaise.[4].

Les centrales nucléairesModifier

14 centrales nucléaires sont concentrées tout au long de la côte de la baie Wakasa:

L'Assemblée préfectorale de Kyoto du Parti communiste japonais a adressé en 2011 une demande urgente à la préfecture de Kyoto pour que des mesures de sécurité soient prises pour l'ensemble des centrales nucléaires implantées sur le site de Wakasawan[5].

RéférencesModifier