Ouvrir le menu principal

Babel / Lettre à mes amis restés en Belgique

film de Boris Lehman, sorti en 1991

Babel / Lettre à mes amis restés en Belgique est un journal filmé de Boris Lehman tourné à partir de 1983 et terminé en 1991. Ce long métrage dure 380 minutes. Une copie DVD est éditée en 2011 par Re:Voir Vidéo.

SynopsisModifier

Le cinéaste, inspiré par la Bible, décide de voyager pour se découvrir lui-même et se soigner d'un chagrin d'amour (relation sujet du film précédent Couple, Regards, Positions sorti en 1983). Il commence par projeter de partir sur les traces d'Antonin Artaud chez les Amérindiens du Mexique (Boris Lehman travaillait depuis plus de dix ans au Club Antonin Artaud, un centre bruxellois d'antipsychiatrie qui, peu à peu, exclut le réalisateur de ses locaux). Il filme les préparatifs de son départ, ses doutes et de nombreuses personnes qui lui donnent des conseils allant du boy-scoutisme à la bêtise. Boris Lehman craint de perdre beaucoup à son retour. Ses appréhensions sont fondées car, en revenant du Mexique, il reçoit une lettre de licenciement de son employeur, doit déménager, subit de graves problèmes financiers, tandis que ses amis le laissent tomber, que son ancienne amoureuse estime qu'ils n'ont plus rien à se dire et lui reproche de toujours se plaindre. Alors qu'il tente de nouer de nouvelles relations sous le prétexte du film, son ambiguïté est désapprouvée. Le cinéaste, de plus en plus déprimé, s'interroge sur la juste distance et ne sait comment terminer son film. Qui devient un portrait de Bruxelles et de la Belgique, pendant les années 1980, en pleine décomposition.

CitationsModifier

« Non seulement le Mexique « manque » à sa place, est escamoté dans la construction du film, mais il n'est qu’un poncif, une imagerie ou un leurre. S’il existe un film évoquant un voyage au Mexique et un projet de film sur ce pays, rien ne permet de croire que le Mexique existe autrement que dans l’imagerie de Luis Mariano chantant Mexico ! »

— par François Albera


« Lettre à mes amis restés en Belgique est pour la Belgique l'équivalent de Milestones de Robert Kramer ou de La maman et la putain de Jean Eustache. »

— par Dominique Païni

Lien externeModifier