François Albera

historien du cinéma

François Albera, né à Genève en 1948[1], est un historien de l'art et du cinéma, critique de cinéma et professeur d'histoire et esthétique du cinéma à l'université de Lausanne.

François Albera
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Historien du cinéma, critique de cinémaVoir et modifier les données sur Wikidata

Il a publié de nombreux ouvrages et articles, notamment sur les avant-gardes et le cinéma soviétique (1920-1930)[2],[3]. Spécialisé dans l'histoire du cinéma[4] et le cinéma indépendant contemporain.

BiographieModifier

François Albera crée avec Francis Reusser la section audiovisuelle de l’École supérieure d'art visuel de Genève (Atelier Cinéma/Video). Il est fondateur de la Section d'Histoire et esthétique du cinéma de l'université de Lausanne.

En 1989, il publie Eisenstein et le constructivisme russe aux Éditions L'Âge d'Homme (réédition augmentée chez Mimésis, 2019). En 1995 il reçoit le Prix Jean Mitry pour Albatros, des Russes à Paris (1919-1929) chez Mazzotta et en 2005, le Prix littéraire du syndicat de la critique de cinéma pour L'Avant-garde au cinéma édité chez Armand Colin. En 2014 il dirige un ouvrage collectif sur "Les avant-gardes russes et le sport" accompagnant une exposition du Musée Olympique de Lausanne. En 2015, il dirige un ouvrage collectif sur le sujet du « film sur l'art », édité aux Presses universitaires de Rennes[5]. Il a édité des textes inédits d'Eisenstein (Cinématisme, éditions Complexe, 1980, réédition Les presses du réel, 2009 ; Le Mouvement de l'art, éditions du Cerf, 1985; Glass House, éditions Les presses du réel, 2009), de Lev Kouléchov (L'Art du cinéma et autres écrits, 1917-1934, L'Age d'Homme, 1995), de Boris Barnet (Festival international du film de Locarno, 1985), des Formalistes russes (Poétique du film, édition Nathan, 1996, rééd. L'Age d'Homme, 2008), de Dziga Vertov (L'Œil de la révolution. Ecrits sur le cinéma, Les presses du réel, 2019). Il a récemment publié Puissances du cinéma (L'Age d'Homme, 2016) et Le cinéma au défi des arts (Yellow Now, 2019).

Il est également directeur de recherche au Fonds de la recherche scientifique et rédacteur en chef de 1895 Revue d'histoire du cinéma.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « François Albera », sur le site de Technès
  2. http://www.emanantial.com.ar/editorial/autores/detalles.aspx?IDA=158
  3. François Albera, « Études cinématographiques et histoire de l’art », Perspective. Actualité en histoire de l’art, no 3,‎ , p. 433–460 (ISSN 1777-7852, DOI 10.4000/perspective.4257, lire en ligne, consulté le )
  4. http://arthemis-cinema.ca/fr/membres/474
  5. http://www.fabula.org/actualites/v-robert-l-le-forestier-f-albera-dir-le-film-sur-l-39-art_67705.php