Aymeric II de Fezensac

comte de Fézensac

Aymeric II de Fezensac, dit Forton, est un comte de Fezensac du XIe siècle. Il est mort entre 1090 et 1094[1].

Aymeric II de Fézensac
Titre de noblesse
Comte de Fezensac
à partir de
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Décès
Avant Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
FeudataireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Fratrie
Bernard de Fezensac (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Biverne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

BiographieModifier

Il succède à son père Guillaume Astanove Ier en 1064[2] et prend également le titre de comte d'Auch[3].

En 1068, il fait mettre le monastère de Saint-Orens sous le patronage d'Hugues de Cluny. Le monastère de Lourcy, fondé par son ancêtre Bernard Odon, comte de Fezensac, avait connu le relâchement, il y fit rétablir la règle et le mit également sous le patronage de l'abbé de Cluny[3].

Il a épousé Biverne une veuve, mère de Raymond II, archevêque d'Auch. Ils eurent un fils[2] :

  • Astanove II, qui lui succède comme comte de Fézensac,
  • Bernard.

Notes et référencesModifier

  1. Charles Cawley donne la date de 1103, mais il mentionne deux chartes, l'une de 1090, l'autre de 1094, permettant d'encadrer la date de son décès. La charte de 1090 concernant la restitution de propriétés à Saint-Pierre-de-Vic mentionne Aymeric II et son fils Astanove comme consentant à cette restitution. Dans la charte de 1094, Astanove II, devenu comte de Fezensac, confirme une donation de Sainte-Christie faite par son père en faveur de la cathédrale Sainte-Marie d'Auch (op. cit.).
  2. a et b (en) Charles Cawley, « GASCONY », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le 22 octobre 2015).
  3. a et b L'art de vérifier les dates des faits historiques, des inscriptions, des chroniques, ..., t. 9, (lire en ligne), p. 299.